Agriculture : Les exportations de manioc augmentent de 43 % au premier semestre 2022

Le Cambodge a exporté plus de 2,3 millions de tonnes de manioc au premier semestre ( S1) de 2022, soit une hausse de plus de deux cinquièmes en glissement annuel.

Des agriculteurs transportent du manioc dans la province de Banteay Meanchey récemment. Photo Heng Chivoan
Des agriculteurs transportent du manioc dans la province de Banteay Meanchey récemment. Photo Heng Chivoan

Selon le ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche, la Thaïlande a acheté la plus grande part avec plus de 1,3 million de tonnes, soit 59,49 % . Le rapport du ministère est compilé par la direction générale de l'agriculture du ministère et ventile les exportations en quatre catégories : chips de manioc, manioc frais, amidon de tapioca et pulpe de manioc.

De janvier à juin 2022, le Royaume a exporté un total de 2 300 919,39 tonnes de manioc, soit une augmentation de 42,55 % par rapport aux 1 614 129,76 tonnes enregistrées l'année dernière, indique le rapport.

Chips

Les chips de manioc ont représenté 1 534 590 tonnes, soit une augmentation de 24,25 % en glissement annuel.. 1 133 550 tonnes ont été expédiées en Thaïlande et 401 040 au Vietnam.

Manioc frais

Le manioc frais a totalisé 710 300 tonnes, soit une hausse de 97,97 %, et a été expédié au Vietnam (475 100 tonnes) et en Thaïlande (235 200 tonnes).

Fécule

La fécule de tapioca a atteint 48 948 tonnes, soit une augmentation de 207,78 % par rapport à l'année précédente, et a été expédiée en Chine (47 405 tonnes), aux États-Unis (666 tonnes), en Italie (378 tonnes), au Vietnam (210 tonnes), aux Pays-Bas (152 tonnes), en Thaïlande (98,60 tonnes) et en Malaisie (38,40 tonnes).

Pulpe

La pulpe de manioc représentait 7 081,39 tonnes, soit une augmentation de 63,81 %, et était destinée à la Chine (6 581,39 tonnes) et au Vietnam (500 tonnes).

Exportations

Le ministre de l'Agriculture, Veng Sakhon, a déclaré que les exportations agricoles totales du premier semestre 2022 avaient augmenté de 13,05 % en glissement annuel. Les cultures de riz non usiné ont enregistré une augmentation de 12,81 %. Cependant, a-t-il noté :

« il y a eu quelques légères baisses dans l'ensemble des statistiques pour les produits agricoles frais, en particulier en termes d'exportations vers la Chine. »

Kim Hout, directeur du département du commerce de la province de Battambang, le plus grand exportateur cambodgien de manioc vers la Thaïlande, a souligné que cet arbuste - originaire d'Amérique du Sud et cultivé pour ses racines tubéreuses amylacées comestibles - constituait une culture très rémunératrice pour le secteur agricole local, en particulier pour les producteurs des districts limitrophes de la Thaïlande, avec une forte demande intérieure et internationale.

Il a souligné que l'énorme éventail des avantages de cette culture avait incité le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère du commerce, à élaborer une politique nationale sur le manioc.

En conséquence, le gouvernement a officiellement lancé la « Politique nationale sur le manioc 2020-2025 » le 14 janvier 2021, dans le but de transformer le Cambodge en un producteur, transformateur et fournisseur plus important, plus durable et plus fiable - pour les marchés régionaux et mondiaux.

« Le manioc contribue beaucoup à la création d'emplois et de revenus pour les agriculteurs », a déclaré M. Hout, précisant que Battambang devenait une plaque tournante importante pour les négociants qui achètent du manioc et d'autres cultures provenant de tout le pays pour les exporter en Thaïlande.

Selon le ministre du commerce, Pan Sorasak, le manioc contribue chaque année à hauteur de trois à quatre pour cent au produit intérieur brut (PIB).

Hin Pisei avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône