Actualité & Santé : Premier ministre, « le Cambodge prêt à rouvrir complètement ses portes »

Dans un discours spécial à l’adresse du public ce matin, le Premier ministre Hun Sen a déclaré que le nombre de nouveaux cas de transmission et le nombre de décès étaient stables et même inférieurs à ceux enregistrés avant les vacances.

Le Premier ministre Hun Sen. SPM
Le Premier ministre Hun Sen. SPM

« Durant les congés de Pchum Ben du 5 au 7 octobre, de nombreux citoyens ont afflué vers leur ville natale pour des réunions de famille ou ont visité les sites touristiques du pays, et cela n’a pas provoqué d’épidémie »

« Le nombre de nouveaux cas de transmission n’a pas augmenté, mais diminué, tandis que le nombre de décès est stable et susceptible de baisser. C’est une preuve de notre succès et une bonne raison de rouvrir le pays dans tous les secteurs », a-t-il ajouté.

Néanmoins, le Premier ministre a exhorté le public à rester vigilant, car la pandémie n’est pas encore terminée. Il a souligné que les patients qui sont décédés étaient ceux qui souffraient de conditions médicales graves préexistantes ou qui n’étaient pas vaccinés.

Rien que le 18 octobre, a-t-il noté, huit des 12 patients décédés du Covid-19 n’étaient pas vaccinés.

« À la lumière de tous ces éléments, nous pouvons conclure que les vaccins constituent une solide forteresse pour protéger notre population, réduire la transmission et prévenir les infections mortelles », a-t-il précisé.

Le chef du gouvernement royal a appelé les personnes qui n’ont pas été vaccinées à le faire le plus rapidement possible. Selon lui, les autorités seront en mesure d’apporter les vaccins directement aux habitants des zones rurales, où certains ont des difficultés à se faire vacciner.

S.E. Hun Sen a également appelé la population à ne pas envoyer les patients des provinces à Phnom Penh pour y être soignés, mais à les hospitaliser dans les établissements désignés dans les provinces, car ils sont équipés de manière adéquate pour traiter les patients. Les envoyer dans la capitale ne ferait que poser un risque élevé de transmission, a-t-il expliqué.

Estimant qu’il était temps de s’adapter à la nouvelle normalité, le Premier ministre a appelé à l’unité dans les communautés en évitant la discrimination à l’égard de ceux sont positifs et qui reçoivent un traitement à domicile.

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post