Économie & TSA : Le Cambodge exhorte à nouveau l'Europe à reporter sa décision

L’industrie de la chaussure cambodgienne a réitéré ses appels à la Commission européenne pour qu’elle reporte le retrait partiel de l’accès préférentiel du pays au marché de l’UE dans le cadre du programme commercial Tout sauf les armes (TSA), affirmant que cette décision encouragera les acheteurs à transférer l’approvisionnement du Cambodge vers d’autres pays.

Usine de chaussures au Cambodge. Photo ILO

Coup dur

Dans un communiqué publié le 31 juillet 2020, l’Association cambodgienne de la chaussure (Cambodia Footwear Association) affirme que la pandémie de Covid-19 a déjà entraîné la perte de 30 000 à 40 000 emplois dans le secteur de la chaussure et se déclare profondément préoccupée par l’impact supplémentaire lorsque le régime préférentiel disparaîtra.

Le Cambodge est actuellement sur le point de perdre ses avantages en franchise de droits sur certains vêtements et chaussures et tous les articles de voyage à partir du 12 août 2020 en réponse aux préoccupations concernant les « violations graves et systématiques » par le gouvernement de quatre conventions relatives aux droits de l’homme et du travail. Après cette date, les produits seront soumis à des droits au taux de la nation la plus favorisée (NPF) de l’OMC.

« Ce deuxième coup porté à notre secteur causera des dommages économiques bien au-delà de ce qui aurait pu être prévu lorsque le Conseil européen a entrepris son évaluation en 2019 et a rendu sa décision concernant le TSA au Cambodge début février 2020 », déclare l’association. Le vice-président Tony Tung ajoute :

« L’impact de la pandémie était totalement inconnu et imprévu à l’époque. C’est la raison essentielle pour laquelle nous avons continué à demander un report »

La CFA dit avoir récemment terminé une enquête auprès de ses membres qui montre une baisse moyenne de 20 à 40 % des volumes de production au premier semestre 2020 par usine par rapport à 2019. Il affirme que les prévisions pour le second semestre de 2020 sont pires, notant qu’aucune usine parmi ses membres n’a signalé une augmentation des commandes par rapport au premier semestre de l’année. La plupart des usines s’attendent à une nouvelle baisse de la production de 40 à 60 % pour 2020.

Sur la base des volumes de commandes actuels pour la seconde moitié de 2020, 70 % des usines membres se préparent à de nouvelles réductions d’emploi ou à une suspension complète de la production, ajoute-t-il, notant que la plupart des 30 % restants ont réduit leur personnel et s’attendent à ce que la production poursuive son déclin.

« Si la pandémie est maîtrisée, peut-être pouvons-nous nous attendre à une reprise progressive à partir de l’été 2021. Cependant, s’il n’y a pas de vaccin rapidement le contrôle du virus reste une inconnue, nous n’anticipons alors aucune reprise pour les deux prochaines années », déclare Tung

Assistance bilatérale

Le dernier appel intervient après qu’une coalition de représentants de l’industrie cambodgienne de l’habillement et de la chaussure ait exhorté la Commission européenne à reconsidérer sa décision au début de ce mois. La CFA a déclaré qu’en réponse à ses appels, les responsables de l’Union européenne ont suggéré de fournir des prestations d’assistance bilatérale supplémentaires pour amortir l’impact de la décision du régime TSA sur les travailleurs cambodgiens. L’association cambodgienne prétend cependant n’avoir reçu aucune information sur les programmes d’aide au revenu que la Commission aurait pu mettre à la disposition de ses travailleurs en difficulté et affirme n’avoir vu aucune aide de ce type.

« Jusqu’à présent, le seul soutien pour les travailleurs suspendus a été huit semaines de financement par le gouvernement cambodgien à 40 dollars par mois pendant les deux mois, soit environ 10 dollars par semaine. »

L'association ajoute : « Les informations dont dispose l’Association cambodgienne de la chaussure, y compris le communiqué de presse du 11 juin de l’UE, indiquent que l’UE a fourni 4 millions d’euros de programmes de soutien à la santé au Cambodge pour lutter contre le Covid-19.

« En ce qui concerne les autres aides, ce même communiqué de presse indique que les fonds sont une combinaison de programmes existants, de fonds reprogrammés et peut-être de nouveaux fonds, qui se répartissent en deux paniers : 52 millions d’euros pour les programmes d’aide aux personnes et 387 millions d’euros pour soutenir la reprise économique ».

Usine de chaussures au Cambodge. Photo ILO

« À propos du soutien financier annoncé de 387 millions d’euros au gouvernement cambodgien, une grande partie de ce montant semble être destiné à répondre aux besoins en matière de changement climatique et à soutenir l’efficacité énergétique et les technologies vertes. Ce sont sans aucun doute des objectifs et des programmes importants annonces d’assistance bilatérale. Il est probable qu’aucun de ces programmes ne répondra aux besoins de revenus immédiats de nos travailleurs et de leurs familles touchées par la perte d’emplois dans le secteur de la chaussure ni ne fournira un financement provisoire pour que les usines de chaussures continuent de fonctionner ».

« Face à cette terrible réalité, nous ne pouvons que réitérer notre appel urgent à la Commission européenne pour qu’elle prenne en compte l’impact de la pandémie et reporte le retrait partiel du TSA »

L’appel intervient alors que les gouvernements étrangers ont été exhortés la semaine dernière à suivre l’exemple de l’Union européenne et à faire pression sur les autorités cambodgiennes pour qu’elles prennent des mesures pour remédier à la situation des droits de l’homme dans le pays. 33 organisations de défense des droits de l’homme souhaitent que les gouvernements d’Australie, du Canada, de Finlande, de France, d’Allemagne, d’Inde, du Japon, de Nouvelle-Zélande, de Corée du Sud, de Suède, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et des États-Unis fassent écho à l’UE dans son appel au respect des droits de l’homme.

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône