Économie : Le FMI prévoit une reprise progressive pour atteindre une croissance de 6,5 %

Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à ce que l’économie cambodgienne se remette progressivement de la pandémie pour atteindre la croissance d’avant la crise, soit environ 6,5 % à moyen terme.

Chantier à Phnom Penh. Photo CG
Chantier à Phnom Penh. Photo CG

Dans son évaluation annuelle du Cambodge publiée jeudi dernier, le FMI a indiqué que la demande extérieure était alimentée par une reprise vigoureuse aux États-Unis, en Chine et en Europe.

« En supposant que le tourisme reprenne, mais qu’il mette un certain temps à retrouver ses niveaux d’avant la crise, la croissance à court terme dépend essentiellement de l’industrie manufacturière et des autres services », indique le FMI.

Mais, « l’offre excédentaire de propriétés commerciales et résidentielles devrait faire en sorte que la croissance de la construction et de l’immobilier reste faible, par rapport aux années d’avant la crise. »

Après une contraction estimée à 3,1 % l’an dernier, le FMI estime que la croissance du PIB devrait être légèrement supérieure à 2 % cette année avant de remonter à environ 6,5 %, soutenue par les transferts aux ménages et des dépenses d’investissement robustes.

En 2022, le déficit de la balance courante du pays devrait se réduire avec la reprise de la demande extérieure.

Les principales améliorations devraient provenir des services touristiques soutenus par les avantages des accords bilatéraux de libre-échange avec la Chine et la Corée pour l’industrie de transformation légère et l’agriculture.

« Les entrées financières — principalement sous la forme d’investissements directs étrangers — devraient continuer à être fortes à moyen terme », précise le FMI.

Les risques de dégradation concernent trois domaines : la pandémie mondiale qui fait toujours rage, « le caractère éventuellement inadapté des provisions et la faiblesse des réserves de capital » dans les portefeuilles de prêts bancaires, ainsi que les récentes sécheresses et inondations.

Le FMI déclare que les autorités cambodgiennes partagent ses perspectives. Leurs projections de croissance « ne diffèrent que marginalement, avec une croissance légèrement supérieure attendue en 2021 et une croissance légèrement inférieure pour 2022 », indique le rapport.

Quant à l’exposition du système financier face à la crise liée au virus Covid, il est encore « rentable et bien capitalisé » et les politiques de restructuration des prêts ont « soutenu l’économie et évité des faillites généralisées ».

« Néanmoins, les autorités ont convenu que l’accumulation de prêts restructurés était une préoccupation nécessitant une vigilance accrue », précise le FMI.

Les autorités cambodgiennes ont également convenu que la comptabilisation intégrale des pertes sur prêts par les banques serait une « première étape importante vers une normalisation progressive et calibrée des exigences réglementaires » — en fonction des résultats des tests de résistance et des données supplémentaires communiquées par les banques.

Dans le domaine des réformes structurelles, le FMI affirme que la qualité de la reprise sera affectée par plusieurs défis de longue date, notamment le manque de diversification et la faible valeur ajoutée des exportations.

Parmi les autres défis, citons le taux élevé d’informalité dans le domaine du travail, la perception des faiblesses de la gouvernance et de la corruption, ainsi que les vulnérabilités émergentes liées au changement climatique.

« La libéralisation du commerce et des investissements a aidé le Cambodge à passer de la dépendance à l’égard de l’agriculture à l’industrie manufacturière légère », indique le rapport.

« Toutefois, jusqu’à présent, cette évolution s’est principalement limitée à des activités à valeur ajoutée relativement peu qualifiées. La diversification et l’augmentation de la valeur ajoutée nécessitent des progrès continus en matière de politiques “horizontales” pour stimuler les fondamentaux tels que les institutions, l’éducation et la préparation technologique. »

Le FMI relève également que le Cambodge présente « l’un des taux d’informalité les plus élevés de la région », l’emploi informel représentant plus de 90 % de la main-d’œuvre — des niveaux similaires à ceux du Laos et du Népal et contre moins de 80 % au Vietnam.

« Les entreprises informelles sont généralement beaucoup moins productives que les entreprises formelles », indique le rapport.

« L’informalité réduit également l’assiette fiscale, et les travailleurs informels ne sont pas couverts par les mesures de protection sociale telles que les systèmes de retraite et l’assurance maladie »

Les autorités ont mené une politique d’allégements fiscaux pour encourager les entreprises à s’enregistrer officiellement. Ces mesures pourraient être renforcées par des campagnes d’information et une simplification de l’enregistrement. »

En ce qui concerne la corruption, le FMI a déclaré que les efforts de diversification et de remontée des chaînes de valeur risquaient d’être « sapés » en l’absence de progrès dans la réduction des « frais de douane informels » et autres coûts.

« En outre, une corruption étendue réduit les avantages nets que les travailleurs et les entreprises retirent du paiement des impôts dans le cadre de l’économie formelle », a-t-il ajouté.

Le rapport suggère de renforcer l’efficacité de l’unité de lutte contre la corruption en « augmentant son indépendance opérationnelle et sa transparence et en intensifiant les enquêtes par une meilleure utilisation des renseignements financiers ».

Dans le même temps, « des réformes juridiques visant à introduire des mesures de diligence raisonnable pour les relations commerciales avec des personnes nationales politiquement exposées aideraient à détecter les cas de corruption. »

Quant au niveau d’endettement du Cambodge, le FMI a déclaré que son analyse de la viabilité de la dette « indiquait que le Cambodge demeurait exposé à un faible risque de surendettement externe et global. »

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône