Économie : Dette de la microfinance à 7,7 milliards de dollars et prêts durables encouragés

Selon les chiffres disponibles, la dette de la microfinance a atteint 7,73 milliards de dollars au mois de juin de cette année, répartis sur 2,83 millions de comptes, alors que les parties prenantes se sont engagées à adopter des pratiques responsables afin d’assurer un investissement fort et continu dans le secteur et l’économie en général.

Dette de la microfinance à 7,7 milliards de dollars et prêts durables encouragés

En outre, les dépôts s’élevaient à 3,71 milliards de dollars répartis sur 2,81 millions de comptes. Ces données ont été discutées lors d’un événement organisé par le Credit Bureau Cambodia (CBC) et la Cambodia Microfinance Association (CMA).

S.E. Chea Serey, présidente du CBC, a souligné qu’après deux décennies de croissance économique d’environ 7 % par an, l’économie a maintenant chuté de manière drastique à -3,1 % l’année dernière et seulement 1 à 2 % cette année.

En réponse, elle a déclaré que les prêteurs devraient fournir un accès au crédit et jouer un rôle vital pour assurer la disponibilité de liquidités pour l’économie, ajoutant que près de 400 000 prêts d’une valeur de 5,5 milliards ont été restructurés dans les secteurs bancaires et de la microfinance.

Elle a ajouté que l’adoption du numérique a également progressé rapidement, avec une augmentation de 250 % des transactions de commerce électronique et une hausse de 350 % de leur valeur depuis le début de la pandémie.

« Chaque défi ouvre une opportunité, les données et les analyses devenant la base de la prise de décision »

Selon les données supplémentaires présentées, la majorité de la dette détenue concernait les prêts à la consommation pour les ménages (31,3 %), suivis par le commerce et l’artisanat (20,9 %) et l’agriculture (19,3 %).

En outre, le taux d’impayés à 30 jours (DPD 30+) pour le prêt précédemment restructuré est de 4,44 % avec un total de 14,4 % du total des soldes de prêts maintenant restructurés.

En mai, la Banque Nationale du Cambodge a annoncé qu’elle maintiendrait le moratoire actuel sur les remboursements de prêts jusqu’à la fin de l’année. En outre, elle a réduit le taux de réserves obligatoires à 7 % jusqu’à nouvel ordre, et poursuit son programme de restructuration des prêts jusqu’au 31 décembre.

Cependant, les résultats des prêteurs se sont améliorés depuis les premières retombées de la pandémie l’année dernière, les entreprises étrangères continuant à investir dans le secteur local.

PRASAC Microfinance Institution Plc — le plus grand fournisseur de microfinance au Cambodge — a affiché un bénéfice net semestriel de 68,47 millions de dollars, soit une hausse de 82,55 % par rapport à la même période l’année dernière.

Ce rebond s’est produit après les inquiétudes suscitées par un « défaut technique » de 800 millions de dollars l’année dernière et après l’acquisition de la société par KB Financial Group, qui a payé 322 millions de dollars pour les 30 % restants de la société.

L’année dernière, le groupe avait déjà acheté 70 % de la société pour 603,4 millions de dollars au prêteur non bancaire sri-lankais LOLC Holdings.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône