Cambodge & Photographie : Vie quotidienne

Marcher dans la rue. Quelle activité saugrenue dans un pays accablé par la chaleur, où le moindre effort se traduit par des litres de sueur. Et puis, les trottoirs, quand il y en a, ne sont pas adaptés, trop étroits, trop pentus, ou bien envahis par les commerces divers et variés qui y prolongent leurs activités.

Et la campagne, faut-il en parler ? Des chemins de terre où vole la poussière en saison sèche, ou constellés de flaques de boue entre lesquelles il faut sautiller lors de la saison des pluies. Il est tendant, dès lors, de se déplacer en tuk-tuk, en voiture ou en moto, bien plus commodes que leur pendant pédestre. Pourtant, combien de scènes de la vie quotidienne, qui sont autant de fenêtres sur un émerveillement garanti, guettent le piéton en goguette ! Et puis, les rues cambodgiennes sont si vibrantes, mieux, vibrionnantes. Dès lors, toute promenade, pour peu que le regard soit attentif et affûté, ne se montrera jamais décevante, mais au contraire fantastique de drôlerie et de légèreté, ou chargée d’émotions poignantes et abyssales. La frontière entre tout cela, même au pays du sourire, ne se trouve jamais très loin. Par Rémi Abad

Consulter la totalité l'album photographique ici...

394 vues0 commentaire