Cambodge & Gouvernement : Vers des mesures de confinement plus ciblées

Le Premier ministre Hun Sen vient d’annoncer que les mesures de confinement et verrouillage à l’échelle de la ville de Phnom Penh et de la ville de Takhmau (Kandal) seront assouplies après le 5 mai, et que des mesures de confinement plus ciblées seront utilisées à l’avenir.

Les autorités fournissent des aliments essentiels aux habitants de la commune de Psar Kandal I pendant le verrouillage
Les autorités fournissent des aliments aux habitants de la commune de Psar Kandal I pendant le verrouillage

Cette annonce met fin à un verrouillage de trois semaines dans les deux villes, qui a été prolongé de sept jours la semaine dernière et a également vu l’introduction d’un système de zones à trois couleurs.

Les communes de la zone rouge, où les mesures de confinement les plus sévères n’autorisent pas les déplacements et les activités commerciales, ont vu des milliers de personnes réclamer de la nourriture et des produits de première nécessité dans un groupe Telegram mis en place par le gouvernement. De petits attroupements ont eu lieu dans certaines parties du district de Meanchey, où les gens ont réclamé une aide alimentaire.

S.E. Hun Sen a déclaré sur Facebook qu’il n’y avait aucune raison de maintenir le confinement dans les deux villes et que le système de zones à trois couleurs serait utilisé de manière plus ciblée. Il n’était pas immédiatement clair en quoi la levée du verrouillage différait de la situation actuelle, où les communes de la zone jaune ont peu de restrictions et où les commerces ont rouvert.

« Nous allons ouvrir. Mais certaines petites zones des provinces ou de Phnom Penh seront verrouillées en raison des risques élevés d’infection, a-t-il dit »

Le Cambodge continue de connaître un nombre élevé de nouvelles infections avec un cumul de cas qui s’élève à plus de 15 000 aujourd’hui.

Selon le porte-parole de la police municipale de Phnom Penh, San Sokseiha, pendant le confinement, le gouvernement a arrêté 430 personnes et en a emprisonné 10 pour avoir enfreint les mesures de confinement au cours des trois dernières semaines. Parmi les autres, 60 ont été « éduquées » et 320 ont été condamnées à une amende en vertu de la nouvelle loi COVID-19,

Yong Kim Eng, directeur du Centre populaire pour le développement et la paix, a déclaré que les informations sur le verrouillage changeaient fréquemment et s’avéraient ambiguës.

« Les mesures sont peu claires. Il est difficile pour les gens de les comprendre correctement. C’est pourquoi certaines personnes ont mal suivi les règles , a-t-il déclaré »

Il a exhorté le gouvernement à aider les personnes touchées par le verrouillage, en particulier les résidents des zones rouges, et à envisager de renoncer aux frais d’électricité et d’eau pour les personnes bloquées dans ces zones.

Un groupe de 36 syndicats et ONG ont fait part de leurs inquiétudes dans une déclaration concernant les pénuries alimentaires pour les résidents vivant dans les zones rouges, où les marchés ne sont pas autorisés à fonctionner.

« Mettre en place des programmes d’assistance sociale tels qu’une aide d’urgence comprenant de la nourriture et d’autres produits de première nécessité fournis en temps utile pendant les périodes de bouclage, en particulier pour les travailleurs des zones rouges. Aménager des zones propres, sûres et adaptées pour les commerçants, les vendeurs de rue, les vendeurs de marchés et les vendeurs publics », peut-on lire dans le communiqué du 28 avril.

Les autorités fournissent des aliments essentiels aux habitants de la commune de Psar Kandal I pendant le verrouillage
Les autorités fournissent des aliments aux habitants de quartier Veal Vong. Photographie AKP

Le gouvernement cambodgien a délégué au ministère du Commerce la tâche de vendre de la nourriture et de distribuer l’aide alimentaire aux personnes vivant dans les zones rouges.

Avec Sun Narin — VOA Khmer