Tribunal des Khmers rouges : La demande d’appel de l’ancien chef d’État Kieu Samphan sera examinée

La Cour suprême des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) a annoncé qu’elle examinerait un appel dans l’affaire de l’ancien chef d’État Khmer rouge Khieu Samphan, qui a été condamné à la prison à vie.

l’ancien chef d’État Kieu Samphan
L’ancien chef d’État Kieu Samphan. Photo Xem trong trình duyệt (cc)

La Chambre de première instance des CETC a déclaré Samphan, aujourd’hui âgé de 90 ans, coupable de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et de génocide à l’encontre des ethnies vietnamiennes en sa qualité de chef d’État sous le régime du Kampuchéa démocratique des Khmers rouges, entre le 17 avril 1975 et le 6 janvier 1979.

Le porte-parole des CETC, Neth Pheaktra, a confirmé le 28 juillet dernier que l’audience se tiendrait virtuellement afin de respecter les mesures sanitaires préventives.

« L’audience d’appel dans l’affaire numéro 002/02 contre Khieu Samphan se tiendra du 16 au 19 août 2021, à raison de neuf heures chaque jour. La Chambre de première instance a également réservé des journées supplémentaires 20 au 27 août 2021 », a-t-il déclaré.

Les accusés dans l’affaire 002/02 étaient Nuon Chea, secrétaire adjoint du Parti communiste du Kampuchéa, et Samphan. Ils ont été accusés de crimes contre l’humanité, de génocide et de violations graves de la Convention de Genève.

Chea, ancien haut dirigeant des Khmers rouges et « frère numéro deux » après Pol Pot, est décédé à l’âge de 93 ans en août 2019 à l’hôpital de l’Amitié khméro-soviétique, après sa condamnation pour crimes contre l’humanité en 2018.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône