top of page
Ancre 1

Transports : Premiers essais avec l'aéroport international de Siem Reap-Angkor

L’aéroport international de Siem Reap-Angkor a achevé sans incident une démonstration de vol aéroportuaire pour les vols non commerciaux et devrait être officiellement opérationnel à la mi-octobre.

Premiers essais avec l'aéroport international de Siem Reap-Angkor
Premiers essais avec l'aéroport international de Siem Reap-Angkor

La démonstration a eu lieu le 5 octobre sous l'égide de S.E. Mao Havannall, ministre chargé du Secrétariat d’État à l’aviation civile, avec la participation des officiels et des représentants de l’aéroport et des compagnies aériennes.

Selon le communiqué du secrétariat d’État, trois compagnies aériennes ont participé au test : Sky Angkor Airlines depuis l’aéroport international de Phnom Penh, Cambodia Airways depuis l’aéroport international de Sihanoukville, et China Eastern Airlines depuis l’aéroport international de Kunming en Chine.

« La démonstration de vol non commercial de l’aéroport international de Siem Reap Angkor s’est déroulée sans heurts et avec succès », indique le secrétariat d’État.

La démonstration visait à garantir que l’aéroport international de Siem Reap-Angkor était techniquement opérationnel et capable de fournir des services au sol conformes aux normes internationales établies par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et aux réglementations du Secrétariat d’État à l’aviation civile avant de commencer à accueillir des vols commerciaux à partir du 16 octobre 2023.

« L’aéroport international de Siem Reap-Angkor est une nouvelle infrastructure qui contribuera au renforcement et à l’expansion des services aériens et de transport de passagers du Cambodge vers les zones éloignées et régionales avec des avions de moyenne et grande taille tels que l’Airbus 350, l’Airbus 330 ou le Boeing 787-900 », a déclaré S.E. Mao Havannall.

L’aéroport international de Siem Reap-Angkor est situé dans la commune de Tayek, district de Sotr Nikum, à environ 51 kilomètres de la ville provinciale de Siem Reap et à 40 kilomètres du temple d’Angkor Wat.

Ce nouvel aéroport international disposera de 38 postes d’amarrage et pourra accueillir 7 millions de passagers aériens par an au cours de la première phase, et l’infrastructure complète permettra de desservir 20 millions de passagers par an à partir de 2040. En outre, l’aéroport pourra accueillir 10 000 tonnes de fret aérien par an à partir de 2023 et 26 000 tonnes à partir de 2040, ainsi que 65 800 vols par an à partir de 2023 et 112 700 vols à partir de 2040.

Ce nouvel aéroport international disposera de 38 postes d’amarrage et pourra accueillir 7 millions de passagers aériens par an au cours de la première phase, et l’infrastructure complète permettra de desservir 20 millions de passagers par an à partir de 2040.

En outre, l’aéroport pourra accueillir 10 000 tonnes de fret aérien par an à partir de 2023 et 26 000 tonnes à partir de 2040, ainsi que 65 800 vols par an à partir de 2023 et 112 700 vols à partir de 2040.

La construction de l’aéroport international de Siem Reap-Angkor a débuté en mars 2020 avec un investissement de 1,1 milliard de dollars.

Source : Secrétariat d’État à l’aviation civile

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page