Transports : 82 millions de dollars pour remettre en état les routes de Kandal et Prey Veng

La Banque asiatique de développement (BAD) a approuvé un prêt de 82 millions de dollars US destiné à la remise en état de 48 kilomètres de routes nationales et provinciales dans les provinces de Prey Veng et de Kandal afin de stimuler le développement économique le long du corridor économique sud de la sous-région du Grand Mékong (SGM).

82 millions de dollars pour remettre en état les routes de Kandal et Prey Veng
82 millions de dollars pour remettre en état les routes de Kandal et Prey Veng

Selon un communiqué de presse de la BAD, cette nouvelle aide constitue la deuxième phase de la série de projets d’amélioration du réseau routier, qui vise à renforcer le lien entre le Cambodge et le Viet Nam et à soutenir le développement d’installations transfrontalières dans les deux provinces.

La mise à niveau s’appuiera sur une conception résiliente aux catastrophes et au climat et aidera le ministère des travaux publics et des Transports à mieux gérer les routes en réduisant la surcharge des véhicules, qui endommage souvent les routes et entraîne des réparations prématurées, précise le rapport.

« Le transport routier est le principal moyen de déplacer les biens et les personnes au Cambodge et entre les pays du GMS », a déclaré Mohammad Nazrul Islam, spécialiste des transports à la BAD.

« Le projet élargira l’accès à l’éducation, à la santé et à d’autres services publics parmi les communautés locales, en particulier les populations pauvres et rurales »

« Il permettra également de mieux les connecter aux marchés et aux opportunités économiques grâce à un réseau routier plus efficace, plus sûr et plus résilient au climat, reliant le Cambodge au Viet Nam le long du corridor économique sud de la SGM. »

L’économie du Cambodge a connu une croissance annuelle moyenne de 7,8 % entre 1998 et 2019, mais a subi une contraction de 3,1 % en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus (COVID-19). Le secteur des transports du pays est confronté à des enjeux, notamment l’insuffisance des investissements dans les infrastructures et leur durabilité. La plupart des routes rurales et provinciales du Cambodge ne sont pas asphaltées, et ses axes nationaux ont une capacité limitée.

Pour surmonter ces difficultés, le gouvernement a élaboré un plan national visant à construire des infrastructures de qualité, durables et résilientes au changement climatique, capables d’accueillir la croissance de la population et de l’emploi du pays d’ici 2030. Les routes visées par le projet sont incluses dans la liste des projets du plan directeur.

Phases

La première phase du projet, qui a été approuvé par la BAD en 2017, couvre 147 kilomètres de routes nationales dans les provinces de Prey Veng, Siem Reap et Svay Rieng, le long du corridor économique sud du GMS.

Dans le cadre de la deuxième phase, la mise à niveau de la route nationale présentera des techniques de bio-ingénierie rentables, durables et respectueuses de l’environnement, notamment pour la protection des remblais et des pentes. La réfection de la route provinciale permettra de tester un catalyseur de sol liquide respectueux de l’environnement afin d’étendre l’utilisation des matériaux disponibles localement.

Le projet vise également à aider le ministère des Travaux publics et des Transports à améliorer la gestion des actifs routiers et à développer un régime d’entretien routier durable en utilisant des contrats d’entretien routier basés sur la performance. Il permettra également de sensibiliser les communautés du projet à la sécurité routière et à la santé.

Le projet routier s’inscrit dans le cadre de la stratégie de partenariat pays de la BAsD pour le Cambodge, qui vise à aider le pays à améliorer sa compétitivité et à diversifier son économie. Le projet s’appuie également sur le portefeuille de projets routiers et ferroviaires de la BAsD dans le pays.

BAD

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône