Tradition : Le Cambodge célèbre la journée annuelle de Meak Bochea à Oudong

Les fidèles bouddhistes se sont rassemblés le 16 février au matin sur la colline de Preah Reach Troap (Oudong) dans le district de Ponhea Leu, province de Kandal, où se trouve un stupa des reliques de Bouddha, pour célébrer la Journée annuelle Meak Bochea.

La célébration était conduite par S.E. Mme Men Sam An, vice-premier ministre, ministre des Relations entre l’Assemblée nationale et le Sénat et de l’inspection, en présence de nombreux hauts fonctionnaires et personnalités locales.
La célébration était conduite par S.E. Mme Men Sam An, vice-premier ministre, ministre des Relations entre l’Assemblée nationale et le Sénat et de l’inspection, en présence de nombreux hauts fonctionnaires et personnalités locales.

Fête bouddhiste

Meak Bochea ou Magha Bochea, en Khmer ពិធីបុណ្យមាឃបូជា, est une fête bouddhiste célébrée le 15e jour de la lune croissante du mois de Magha.

Le jour de Meak Bochea

Le jour de Meak Bochea commémore le sermon final donné par Bouddha, avec lequel il évoque l’essence du bouddhisme et ses principes fondamentaux : cesser de faire le mal, ne faire que le bien et se purifier l’esprit.

Le groupe qui s’est réuni ce jour-là, il y a environ 2 500 ans, pour écouter Bouddha, est parfois appelé « Quatrième Assemblée » pour les raisons suivantes : les 1 250 auditeurs étaient tous « éclairés », ils étaient tous ordonnés par Bouddha et sont venus sans être convoqués, et enfin, c’était un soir de pleine lune.

Les fidèles bouddhistes se sont rassemblés le 16 février au matin sur la colline de Preah Reach Troap (Oudong) dans le district de Ponhea Leu, province de Kandal, où se trouve un stupa des reliques de Bouddha, pour célébrer la Journée annuelle Meak Bochea.

Jour saint

Dans le bouddhisme, un jour de pleine lune est considéré comme un jour saint et il serait aussi le moment idéal pour se repentir de ses péchés. Le sens historique de ce jour et la conjonction avec la pleine lune sur Meak Bochea Day en font un jour de pénitence.

Il est d’usage de faire bonnes actions, et de se souvenir des enseignements de Bouddha. À cette fin, beaucoup se rendent dans les pagodes, se promettent de purifier leurs esprits, d’éviter de commettre des péchés et d’adhérer aux commandements du Bouddha.

Processions

Durant Meak Bochea se déroulent des processions dans lesquelles bougies, bâtons d’encens et fleurs de lotus sont transportés trois fois autour du temple ou de la pagode. La première fois est destinée à honorer Bouddha lui-même, la seconde à honorer ses enseignements (Dharma), et la troisième à honorer la vie monastique (Sangha).

Avec AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône