Tourisme : Quatre axes de développement pour attirer plus de touristes à Siem Reap

Pour endiguer la baisse du nombre de visiteurs vers la destination Siem Reap-Angkor, la Commission interministérielle du tourisme a annoncé quatre axes stratégiques de développement.

Réunion de la « Commission interministérielle pour la planification du schéma directeur de développement du tourisme à Siem Reap »


Commission interministérielle

L’annonce a été partagée à l’occasion de la troisième réunion de la « Commission interministérielle pour la planification du schéma directeur de développement du tourisme à Siem Reap ».

Cette réunion était présidée par le ministre du Tourisme, S.E. Thong Khon, et le ministre de l’Environnement, S.E. Say Sam Al.

Le ministre du Tourisme a annoncé la publication du schéma directeur, et aussi d’un plan d’action à court terme pour 2019-2020 avec pour slogan « Transformer les défis en opportunités ».

Baisse

Selon les chiffres d’Angkor Enterprise, la vente de billets au parc archéologique a rapporté 55,7 millions de dollars US au premier semestre de l’année. Cela représente une baisse de 9 % par rapport à la même période en 2018. Au cours de ces six mois, le nombre de billets vendus au parc a diminué de 8 %.

Angkor Wat


Les quatre axes stratégiques préconisés sont :

  1. La diversification de nouveaux produits touristiques destinés à prolonger le séjour des visiteurs.

  2. Favoriser la compétitivité dans le secteur.

  3. Créer une connectivité.

  4. Créer une nouvelle identité pour Siem Reap.

La Commission interministérielle a identifié le lac Tonlé Sap, la ville de Siem Reap et ses environs comme zones de développement pour de nouvelles attractions touristiques différentes des temples d’Angkor.

Transformations

La commission a aussi suggéré de transformer les zones entourant le Tonlé Sap et la montagne de Kulen en villages écologiques et en zones de trekking et de randonnée, avec une offre de services compétitive.

La ville actuelle de Siem Reap devrait être enrichie d’attractions incluant les « Food Streets ». Des visites nocturnes du Parc archéologique d’Angkor pourraient être également proposées.

En outre, toujours dans l’objectif d’accueillir un nombre croissant de touristes, la commission envisage la création d’une nouvelle ville à Siem Reap. Ce projet verrait la construction de bâtiments et d’infrastructures modernes ainsi que celle d’un aéroport international.

La nouvelle ville serait, selon la commission, située à environ 60 km à l’est de la capitale provinciale soit à proximité du sanctuaire Boueng Per.

En août dernier, le président de Fédération cambodgienne du tourisme, Luu Meng, avait exprimé dans nos colonnes son sentiment vis-à-vis de la dynamique à redonner à la province. Lire l’interview ici…

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône