top of page
Ancre 1

Tourisme & OMT : Le Cambodge et la région se mobilisent pour l'avenir du secteur

Les États membres de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) se sont rassemblés à Phnom Penh la semaine dernière pour la 35e réunion de sa Commission mixte pour l’Asie de l’Est, le Pacifique et l’Asie du Sud afin d’évaluer « les principaux défis du développement du tourisme dans la région pour les années à venir ».

35e réunion de sa Commission mixte pour l’Asie de l’Est, le Pacifique et l’Asie du Sud
35e réunion de la Commission mixte de l'OMT pour l’Asie de l’Est, le Pacifique et l’Asie du Sud

Signes de reprise - Regard vers l’Asie-Pacifique

Les Membres de l’OMT de l’Asie et du Pacifique se sont réunis alors que les impacts de la pandémie sur le tourisme dans la région semblent s’atténuer régulièrement. Selon les données de l’OMT :

Deux fois plus de personnes ont voyagé dans le monde au cours des trois premiers mois de 2023 qu’au cours de la même période de 2022, ramenant le tourisme mondial à 80 % des niveaux d’avant la pandémie.

Toutefois, pour l’Asie et le Pacifique, les arrivées internationales sont revenues à 54 % des niveaux d’avant la pandémie à la fin du 3e trimestre 2023. La reprise dans la région devrait s’accélérer à la suite de la réouverture de la Chine au tourisme. La Chine qui constituait le plus grand marché source de tourisme au monde en 2019.

« Il n’est pas exagéré de dire qu’au cours de l’année écoulée, tous les yeux du tourisme mondial étaient tournés vers l’Asie et le Pacifique », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili lors de son discours d’ouverture.

« L’Asie et le Pacifique jouent un rôle clé dans l’état de notre secteur. Il s’agit d’un marché source de premier plan, d’un centre d’innovation touristique et d’un lieu d’implantation de nombreuses entreprises majeures et des destinations les plus passionnantes du monde », a-t-il ajouté.

Soutien politique

Démontrant le fort soutien politique du Cambodge à cette mission de l’Organisation Mondiale du Tourisme, le Premier ministre Hun Sen a rencontré le Secrétaire général pour discuter de la progression constante du secteur dans la région après la pandémie, tout en soulignant l’importance vitale du secteur pour le développement durable du tourisme dans le pays et dans l’ensemble de la région.

Rencontre entre le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili et le Premir ministre Hun Sen
Rencontre entre le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili et le Premir ministre Hun Sen

Durant cette rencontre, le secrétaire général de l’OMT a fait l’éloge de la vision à long terme et de l’engagement fort du Premier ministre cambodgien en matière de tourisme. Il a également salué le geste du Cambodge qui a permis l’accostage du navire de croisière Westerdam le 13 février 2020 après avoir été refusé par de nombreux pays en raison de la peur du COVID-19.

Pour sa part, le PM cambodgien a remercié l’OMT d’avoir fait confiance au Cambodge et d’avoir organisé cette 35e réunion de sa Commission mixte dans le pays. À propos du bateau de croisière Westerdam, il a déclaré qu’il s’agissait « d’une action humanitaire et du souci de protéger la vie des gens ».

Les membres de l’Asie et du Pacifique soutiennent les priorités de l’OMT

Lors de cette réunion, les états membres de l’OMT ont reçu une vue d’ensemble des réalisations de l’organisation pour « guider le tourisme vers l’avenir », sur la base de sa feuille de route et de ses priorités actuelles :

L’éducation

Sur les 300 programmes de formation certifiés par l’initiative Ted.Qual de l’OMT, 160 sont proposés en Asie et dans le Pacifique, afin d’aider les professionnels du tourisme à progresser dans leur carrière.

Pour soutenir l’autonomisation des jeunes, l’OMT lance également des versions nationales de sa Ligue des étudiants, la Chine développant actuellement sa propre édition.

Investissements dans le tourisme

Favoriser la mise en œuvre de cadres d’investissement durables pour la promotion des investissements touristiques et la création d’emplois dans un monde post-pandémique était l’un des principaux objectifs du Programme de formation des cadres de l’OMT en République de Corée en novembre dernier.

Et, à Phnom Penh, l’OMT a invité les Membres à se joindre aux célébrations de la Journée mondiale du tourisme 2023 (27 septembre), qui se tiendront autour du thème des « Investissements verts ».

Faire progresser le Code international pour la protection des touristes

Avant la réunion de la Commission, l’OMT a organisé une conférence spéciale sur son Code international pour la protection des touristes (CIPT). Le Cambodge, les Maldives et l’Indonésie sont devenus les nouveaux signataires de ce Code. Les États membres de la région Asie-Pacifique ont également adopté la Déclaration de Phnom Penh sur le Code international de protection des touristes, encourageant sa mise en œuvre afin de garantir des cadres clairs, transparents et efficaces pour protéger les touristes en tant que consommateurs et favoriser la confiance dans les voyages.

Déclaration de Phnom Penh

La « Déclaration de Phnom Penh sur le Code international pour la protection des touristes » réaffirme l’engagement de la région Asie-Pacifique à renforcer la coopération pour améliorer l’assistance disponible aux touristes internationaux dans les situations d’urgence.

Elle souligne la nécessité de promouvoir des liens plus étroits entre les gouvernements, les prestataires de services touristiques et les autres acteurs du tourisme pour une meilleure protection des voyageurs.

Le Code… Un jalon pour la protection des touristes

Le code international pour la protection des touristes est le tout premier instrument juridique conçu pour créer des normes internationalement reconnues pour la protection des touristes et aussi pour créer des standards pour la protection des touristes au niveau international.

Le code a été créé par l’OMT avec la participation active de plus de 100 pays, acteurs du secteur privé, organisations internationales, experts en tourisme et autres. 100 pays, d’organisations internationales, d’experts en tourisme et d’acteurs du secteur privé. Il a été officiellement adopté lors de la 24e Assemblée générale de l’OMT (décembre 2021).

Les États membres ont été fortement invités à l’appliquer au niveau national. En effet, le Code offre une plus grande clarté juridique aux états grâce à un cadre commun et harmonisé sur la manière d’aider les touristes en cas d’urgence et de les aider à élaborer des lois, des réglementations et des initiatives pour la protection des touristes.

Nouveaux signataires

Le Cambodge, les Maldives et l’Indonésie sont les plus récents signataires. Ils rejoignent l’Équateur, le Costa Rica, le Guatemala, la Guinée-Bissau, le Honduras, la Moldavie, le Myanmar, le Paraguay, le Portugal et l’Uruguay.

« Les voyageurs veulent se sentir en sécurité et protégés et l’OMT a ouvert la voie en créant le premier outil juridique qui permet à ces derniers de se sentir en sécurité et protégés lorsqu’ils parcourent le monde », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikvashv. Ce dernier a ajouté :

« Le nombre de pays qui se joignent à cette initiative pour l’intégrer dans leurs législations nationales ne cesse de croître et nous sommes fiers d’accueillir le Cambodge, les Maldives et l’Inde en tant que nouveaux signataires. »

Partage des meilleures pratiques

La conférence a bénéficié d’une participation de haut niveau sans précédent de délégations des pays d’Asie et du Pacifique, dont le vice-premier ministre du Cambodge, les ministres du Tourisme du Cambodge, de l’Indonésie, de la Malaisie, de l’Afrique du Sud et de l’Asie, de l’Indonésie, de la Malaisie, des Maldives et des Philippines, ainsi que les vice-ministres du Tourisme de Chine et d’Iran.

Des experts ont expliqué comment le code comblait les lacunes existantes dans les cadres juridiques et contribuait à une plus grande harmonisation internationale. Ils ont

souligné la nécessité de promouvoir des liens plus étroits entre le secteur public et le privé afin de mieux coordonner les responsabilités en matière d’assistance aux touristes et de protection des droits des consommateurs.

Table ronde

Sous le thème « La coopération public-privé au cœur du développement durable du tourisme », les discussions se sont concentrées sur l’importance de trouver des mécanismes pour renforcer le dialogue entre tous les acteurs du tourisme.

La coopération public-privé au cœur du développement durable du tourisme 
La coopération public-privé au cœur du développement durable du tourisme 

Les différents intervenants ont présenté des exemples tangibles d’initiatives et de projets mis en œuvre par les membres affiliés pour encourager les pratiques durables dans le secteur.

Prochains événements

Conformément aux obligations statutaires de l’OMT, les Membres de l’Asie de l’Est et du Pacifique ont désigné la Chine, l’Indonésie, le Japon et la République de Corée pour représenter la région au Conseil exécutif de l’OMT. Les deux Commissions de l’Asie de l’Est et du Pacifique et de l’Asie du Sud ont également convenu de cette nomination : la 36e réunion conjointe de la Commission de l’OMT pour l’Asie de l’Est et le Pacifique et de la Commission de l’OMT pour l’Asie du Sud se tiendra à Cebu (Philippines) en 2024.

La Journée mondiale du tourisme 2025, qui aura pour thème « Tourisme et transformation durables », sera accueillie par la Malaisie.


Mots-clés :

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page