Tourisme : Malgré les réserves de Moody’s, NagaCorp maintient son grand projet à Siem Reap

Bien que l’agence de notation Moody’s émette quelques réserves sur le risque d’investissement de NagaCorp à Siem Reap, le PDG du groupe se déclare prêt à parier sur la reprise et une croissance continue du tourisme au Cambodge.

Projet

Le groupe spécialisé dans l’exploitation de casinos, NagaCorp Ltd, a déclaré récemment être intéressé par le développement «IR» (1) dans les régions de Siem Reap et Sihanoukville pour compléter son complexe de casinos Nagaworld opérant déjà dans la capitale du pays, Phnom Penh.

NagaCorp, société cotée à Hong Kong et qui détient un monopole de casino de longue date à Phnom Penh, a mentionné ses ambitions d’expansion du marché cambodgien dans ses résultats intermédiaires publiés la semaine dernière : « Le groupe a l’intention d’être perçu comme un développeur de complexes de villégiature intégré plus complet et de qualité, en mettant également l’accent sur les activités de loisirs comme source de revenus », NagaCorp ajoute :

« Nous prévoyons que les IR non liés au jeu et aux jeux coexisteront de façon mutuellement avantageuse »

Le groupe précise également : « NagaCorp a l’intention d’explorer un développement IR viable et rentable dans les régions de Siem Reap et Sihanoukville. À ce moment-là, nous pensons que le groupe prendra pied en tant que développeur IR stratégique, de taille et de classe mondiale pour aider à promouvoir le tourisme dans le Royaume du Cambodge.

Le président de NagaCorp Ltd, Tim McNally

Le président de NagaCorp Ltd, Tim McNally, a précisé au magazine spécialisé GGRAsia que le grand projet de Siem Reap respectera la politique du gouvernement cambodgien en matière de jeux :

« Nous sommes parfaitement conscients depuis de nombreuses années que Siem Reap est considérée comme une ville historique, et conformément à cette position, notre intention reste de construire un complexe qui ravira les touristes du monde entier venus admirer la splendeur des temples d’Angkor Wat »

Il a ajouté : « Nous n’avons jamais entretenu l’illusion que le jeu ferait partie de notre projet de développement hôtelier. Nous apprécions et comprenons la politique du gouvernement concernant l’importance historique de cette région ». Un tel projet à Siem Reap serait la première entreprise de NagaCorp dans le tourisme non lié aux jeux de hasard. « Nous restons convaincus que lorsque le Covid-1 sera contenu et que le voyage reprendra, nous observerons une croissance continue du tourisme et de plus en plus de visiteurs chinois venant à Phnom Penh et d’autres destinations au Cambodge », affirme M. McNally en se référant à la pandémie.

En 2019, avant la crise sanitaire mondiale, le tourisme en provenance de Chine continentale représentait 35,7 % du marché des visiteurs au Cambodge. La Chine continentale comptait un peu plus de 2,36 millions d’arrivées l’année dernière, et le nombre de ces voyageurs a augmenté de 16,7 % d’une année sur l’autre.

« C’est dans cet esprit de croissance du tourisme… que nous visons à nous étendre à des endroits comme Siem Reap », ajoute M. McNally

Le rapport intermédiaire de l’entreprise mentionne que la ville côtière cambodgienne de Sihanoukville est également examinée pour un éventuel développement de la station balnéaire. Sihanoukville a connu une croissance rapide et quelque peu chaotique ces dernières années, fortement stimulée par les investissements chinois dans des projets immobiliers, beaucoup d’entre eux liés au jeu. Sur ce point, McNally précise : « Sihanoukville est une autre ville clé dans le développement à long terme du tourisme au Cambodge et c’est donc un endroit que nous évaluerons après le Covid-19, en termes de calendrier et de stratégie globale. »

Malgré les réserves de Moody’s, NagaCorp maintient son grand projet à Siem Reap

Siem Reap

NagaCorp prévoit donc de construire un complexe touristique de 350 millions de dollars à Siem Reap Ce plan ambitieux a été dévoilé alors que le gouvernement cambodgien a accordé à NagaGroup Global Limited, une filiale à 100 % de la société, un bail de 50 ans sur 75 hectares d’un terrain situé à 500 mètres au sud de la zone extérieure restreinte entourant Angkor Wat.

Selon les investisseurs, le nouveau développement de NagaCorp sera achevé d’ici 2025 — probablement avant que l’expansion Naga3 de 3,5 milliards de dollars US de NagaWorld n’ouvre ses portes — et comprendra des hôtels haut de gamme, un parc aquatique, des parcs à thème, des canaux dédiés à la promenade et autres attractions nautiques. Le projet bénéficiera d’une période de sept ans sans loyer, sous réserve d’une autre prolongation mutuellement convenue de trois ans. Une fois la période sans loyer expirée, la société paiera un loyer initial de 0,60 USD par mètre carré chaque année, avec une augmentation de 5 % tous les cinq ans.

Chinatown à San Francisco

Il est également prévu de bâtir un quartier folklorique appelé Seam Reap China Town proposant des restaurants de rue, des pubs et des boutiques. Appelé pour l’instant « Angkor Lake of Wonder », les 75 hectares de terrain sur lesquels il est prévu de construire le centre rendraient le projet plus vaste que la taille combinée de Disneyland et de Disney California Adventure à Los Angeles. NagaCorp a déclaré qu’elle avait déjà conclu un contrat de construction avec deux cabinets d’architectes américains, Steelman Partners LLC et Gensler and Associates International ltd, et a entamé une première discussion avec une entreprise publique chinoise qui « aurait exprimé un intérêt suffisamment sérieux pour financer, construire et achever » le projet, indique le communiqué.

« La firme chinoise est un ‘constructeur de parcs à thème’ et un ‘entrepreneur réputé et important’ impliqué dans Shanghai Disneyland, ajoute-t-il »

Dans son annonce, NagaCorp avance que le développement servira à stimuler les visites à Siem Reap tout en offrant des loisirs originaux et de grande qualité et en mettant en œuvre de nouvelles stratégies de voyage reliant Siem Reap et Phnom Penh par air, par route et par voie fluviale. « Le Groupe a l’intention de développer des stratégies de collaboration avec des agents de voyages en ligne et physiques en Chine et ailleurs pour proposer des circuits basés sur un ensemble plus complet d’installations basées à Siem Reap et Phnom Penh », conclut NagaCorp.

Réactions

Le porte-parole du gouvernement Phay Siphan a déclaré que la décision d’accorder le terrain à NagaCorp était une question de confiance :

« NagaWorld est implanté au Cambodge depuis longtemps, et nous avons affronté les bons et mauvais moments ensemble, la décision du gouvernement est basée sur la confiance »

Le porte-parole a ajouté que la station créerait des emplois et que les jeux de hasard ne seraient pas autorisés sur le site de Siem Reap, il y aurait peu d’impact sur le site archéologique d’Angkor Wat, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan

David-Jaya Piot, président de l’Association des hôtels du Cambodge à Siem Reap, a déclaré qu’il se félicitait de ce développement : « Ce sera une bonne chose, car cela créera plus d’emplois pour nos habitants de Siem Reap et développera la ville et j’espère qu’ils mèneront le projet correctement ». Le porte-parole de l'Autorité Apsara, Long Kosal, a déclaré qu’il n’y aurait aucun impact sur le parc d’Angkor :

« Le terrain que l’entreprise exploitera est situé en dehors de la zone protégée du patrimoine culturel mondial, c’est un lieu qui a été conservé pour les projets de services touristiques et logiquement pour de tels développements »

Sun Chamnan, chef de l’administration provinciale, a déclaré que le projet d’investissement, dans le village de Boeng Donpa, dans la commune de Slakram, était en discussion depuis longtemps. « Lorsque le projet verra le jour, cela attirera plus de touristes à côté des temples d’Angkor. Nous aurons à disposition un nouveau produit pour recevoir les touristes », dit-il.

« Crédit négatif »

Ce plan du développeur de casino NagaCorp Ltd visant à développer ce complexe de 350 millions de dollars près du site du patrimoine mondial de l’UNESCO Angkor Wat, à Siem Reap, au Cambodge, a été estimé comme un « crédit négatif » pour l’entreprise à une époque de crise économique, annonce une note de Moody’s Investors Service inc.

« Les prévisions de dépenses en capital de la société réduiront son tampon de liquidité, tandis que la pandémie de coronavirus a affaibli l’environnement économique et rendu incertain le rythme de la reprise pour l’industrie du jeu », déclare Moody’s

L’agence mentionne également que la société s’est déjà engagée à effectuer d’autres dépenses stratégiques. En avril de l’année dernière, NagaCorp a déclaré que 50 % du coût de 3,5 milliards de dollars US, hors valeur foncière, de Naga 3 — une nouvelle phase pour NagaWorld — serait financé par son directeur général, Chen Lip Keong. NagaCorp s’est également engagée à dépenser environ 300 millions de dollars américains dans un casino et un complexe hôtelier près de Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe. Une partie de cette somme est déjà décaissée. Le programme est toujours en développement et devrait ouvrir en 2022, selon le rapport trimestriel de la société, déposé en septembre dernier.


Dans une mise à jour d’octobre 2020 sur ses performances d’août et de septembre dans l’exploitation de ses établissements à Phnom Penh, NagaCorp a déclaré que ses « volumes d’activité » quotidiens moyens dans son segment des jeux grand public était revenu à 97 % de la moyenne. NagaCorp a déclaré en août un bénéfice net légèrement supérieur à 20,6 millions de dollars américains pour le premier semestre 2020, une baisse de 91,6 % par rapport à la même période l’année précédente. Cela s’explique par des revenus qui ont chuté de 57,7 % d’une année sur l’autre en raison de la pandémie et des restrictions. Moody’s ajoute dans sa note :

« La société a une capacité d'endettement supplémentaire pour financer ses projets de dépenses en capital en raison des ses faibles engagements »

Moody’s ajoute : « Au troisième trimestre de 2020, NagaCorp a déclaré des revenus de jeu de 238 millions de dollars américains, soit 43 % de moins qu’à la même période il y a un an, mais un renversement important par rapport au trimestre précédent » . Moody’s observe également : « Nous prévoyons également que NagaCorp générera des flux de trésorerie suffisants au cours des cinq prochaines années pour répondre à ses plans de dépenses en immobilisations d’environ 4 milliards de dollars américains sans dépendre de la dette. Cependant, le ratio de distribution des dividendes de 60 % de NagaCorp, s’il est payé, exercera une pression sur les liquidités de l’entreprise.»

(1) Le terme « IR » est utilisé dans l’industrie du jeu pour décrire un complexe à grande échelle comprenant un casino ainsi que des installations touristiques et de conférence. Le terme est parfois également utilisé pour décrire un complexe avec ces dernières caractéristiques, mais pas de casino.

Sources : NagaCorp, Moody’s, VOD News

BANNIERE_BAS_807X123_SERIES_FR_1.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône