top of page
Ancre 1

Tourisme : Augmenter le nombre de visiteurs en provenance d'Europe grâce à l'accord avec Swiss ASA

Un protocole d’accord complémentaire à l’accord de services aériens entre le Cambodge et la Suisse (ASA), récemment signé, pourrait constituer un catalyseur bénéfique pour de nouveaux vols internationaux vers le Royaume ainsi que pour une augmentation du nombre de visiteurs européens.

Augmenter le nombre de visiteurs en provenance d'Europe grâce à l'accord avec Swiss ASA

Le protocole d'accord a été signé le 23 mai en Suisse entre Mao Havannall, chef du Secrétariat d'État à l'aviation civile (SSCA), et Francine Zimmermann, directrice de la politique et de la stratégie de l'aviation à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), a révélé Sinn Chanserey Vutha, porte-parole du SSCA.

Complétant l'ASA du 6 janvier 2007, le nouvel accord est principalement axé sur la promotion de la connectivité aérienne entre les deux pays, en particulier avec l'aéroport international Techo, dont l'ouverture est prévue début 2025 et qui desservira Phnom Penh, a précisé le porte-parole.

« Ce protocole d'accord soutiendra la capacité des transporteurs des deux pays à effectuer des vols et à exercer leurs droits de cinquième liberté ... étant donné la demande encore limitée de vols directs entre les deux pays », a-t-il déclaré.

Chanserey Vutha faisait référence à la cinquième liberté de l'air, ou « le droit ou le privilège, en ce qui concerne les services aériens internationaux réguliers, accordé par un État à un autre État de déposer et de prendre en charge, sur le territoire du premier État, le trafic en provenance ou à destination d'un État tiers », selon la définition de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), une agence des Nations unies.

« L'accord permettra aux compagnies aériennes de mener des études de marché et d'accueillir de nouveaux vols », a-t-il ajouté, précisant que le nouvel aéroport de la capitale sera classé 4F et améliorera le potentiel du Royaume en matière de tourisme, d'investissement et de grandes réunions internationales.

Le président de la section cambodgienne de la Pacific Asia Travel Association (PATA), Thourn Sinan, a fait valoir que le lancement de vols vers le marché européen constituerait une mise en œuvre efficace du régime international de ciel ouvert.

« Parce qu'ils restent plus longtemps et dépensent plus d'argent pour leurs voyages, nous pouvons être sûrs que le marché européen contribue légitimement à la reprise de notre secteur touristique. Par conséquent, plus nous aurons de vols en provenance d'Europe, plus nous bénéficierons de la venue des touristes occidentaux », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Havannall de la SSCA et M. Song Zhiyong, administrateur de l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC), ont signé le 25 avril un accord de coopération en matière de sécurité aérienne.

M. Havannall a demandé la coopération de la CAAC pour augmenter le nombre de vols commerciaux directs entre le Cambodge et la Chine à au moins 300 par semaine, ce qui, selon les experts locaux, favorisera une forte croissance des arrivées de touristes en provenance de la puissance économique asiatique.

Les statistiques du ministère du Tourisme montrent que le Cambodge a accueilli 2,277 millions de visiteurs internationaux l'année dernière, soit une augmentation de 11,59 fois par rapport à 2021, mais une baisse de 65,56 % par rapport au record historique de 6,611 millions en 2019.

Sur le total des visiteurs internationaux, la majorité d'entre eux avaient pour objet de visite marqué « vacances », soit 1,767 million ou 77,60 %, suivi par « affaires » (431 000 ; 18,93 %) et « autres » (79 049 ; 3,47 %).

Avec May Kunmakara et notre partenaire The Phnom Penh Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page