Tigre d’Indochine…

Vers la fin du seigneur de la jungle


Le Tigre (Panthera Tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Natif de l’Asie, c’est le plus grand des félins à l’état sauvage et un prédateur. Le tigre est une espèce menacée, en 2009 il ne resterait que 2000 à 3000 tigres vivants, dont la moitié en Asie. S’il est certain que quelques spécimens survivent au Vietnam, il est peu probable qu’il reste des individus au Cambodge. Les raisons : la perte de leur habitat liée à la déforestation et le braconnage.


Contrairement aux idées reçues, le tigre-sabre n’est pas l’ancêtre du tigre actuel mais un lointain cousin, le tigre préhistorique ressemblait beaucoup au tigre actuel. Il existe huit sous-espèces de tigres, dont trois sont éteintes. Le tigre d’Indochine apparait parmi les plus vulnérables, tout comme les tigres de Sibérie, qui est le plus grand des tigres, et que l’on trouve jusqu’en Russie et en Corée du Nord. Le tigre est le plus grand félin sauvage, c’est également le plus gros prédateur sur la terre ferme. Les canines du tigre sont les plus longues de tous les félins actuels : elles peuvent atteindre neuf centimètres. L’os lingual est partiellement ossifié, ce qui lui permet de rugir.



Au Cambodge, la région des Cardamomes est un des derniers sanctuaires de la vie sauvage ou l’on trouve encore des espèces menacées en liberté : Cervidés, éléphant d’Asie, crocodile siamois, macaque à longue queue, ours et léopards. Le tigre s’accommode de plus de deux cents habitats différents avec une préférence pour les forêts humides tropicales.le tigre fait preuve d’une grande adaptabilité, même s’il préfère les terrains avec une grande végétation qui lui confère un terrain de chasse adéquat et un bon abri. Dans un petit village agricole du sud des Cardamomes, plusieurs tigres auraient déjà été aperçus aux abords des habitations. Il n’y a jamais eu d’accident grave, mais les tigres auraient déjà effectué plusieurs tentatives nocturnes à la recherche de proies faciles comme le bétail. Toutefois, les khmers utilisant le même nom commun pour désigner tous les types de félins, il n’est pas exclu que ces attaques soient en réalité issues de léopards.

Depuis les temps anciens, les tigres ont inspiré un mélange de crainte et de respect. Mais, le tigre est devenu très vite un objet de chasse intensive. Au début du 20ème siècle, la chasse aux trophées a été une catastrophe pour les populations de tigres. Au milieu du vingtième siècle, en raison de la destruction de son habitat, le tigre s’est rapproché des villages et a acquis sa réputation de mangeur d’hommes. Le tigre est aussi victime des croyances populaires et est très prisé pour la médecine traditionnelle, en particulier ses os pour la fabrication de vin d’os de tigres.


Pour enrayer le trafic des organes de tigre et secourir les tigres victimes de braconnage, les autorités cambodgiennes ont initié plusieurs programmes de conservation en partenariat avec les ONG spécialisées. Le centre de secours de Phnom Tamao est une structure d’aide et de réhabilitation pour les animaux sauvages. Plusieurs tigres vivent a Phnom Tamao, certains sont des animaux blessés qui ont été secourus, d’autres sont nés dans cette réserve. Toutes les conditions de vie normale ont été créées pour les tigres tels de vastes enclos naturels abondants de verdure. Il existe aussi une clinique vétérinaire et les animaux font l’objet d’un suivi attentif quotidien. Mais les spécimens de Phnom Tamao sont trop âgés et ne se reproduisent pas assez pour initier un programme de reproduction et de réinsertion des félins dans la jungle cambodgienne. Et, même si ce programme trouvait financement, sa mise en œuvre et sa maintenance poseraient quelques difficultés.Seule la création d’un parc national physiquement protégé pourrait peut-être donner lieu à une réintroduction des félins au Cambodge, peut-être…

Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône