Technologie : La start-up Fintech Clik Payment « prête à démarrer » dès sa licence obtenue

La start-up Fintech Clik Payment (Cambodia) PLC est prête pour son lancement alors qu’elle s’efforce d’obtenir un financement supplémentaire pour l’aider à effectuer un dépôt réglementaire de deux millions de dollars exigé par la banque centrale.

Matthew Tippetts (c) et une partie de l’équipe Clik.
Matthew Tippetts (c) et une partie de l’équipe Clik.

L’agrégateur de paiements basé à Phnom Penh a déjà levé plus de 3,9 millions de dollars d’investissement depuis 2016, ce qui en fait le plus grand financement de cycle de démarrage de l’Asie du Sud-Est pour les paiements mobiles, les programmes de fidélisation, la visualisation de données, la veille économique et les services de données cloud.

Le modèle économique de Clik consiste à améliorer les revenus des commerçants et des institutions financières en accélérant leurs parcours vers la numérisation. En plus de transformer les smartphones pour qu’ils acceptent les cartes, les portefeuilles, les banques et les systèmes nationaux comme Bakong.

En outre, Clik fournira également des solutions d’authentification (eKYC), de fidélisation et de marketing de niveau bancaire permettant aux commerçants d’améliorer l’expérience de leurs clients et d’encourager les achats répétés.

Deux des principaux financiers de Clik sont Openway, un fournisseur mondial de plateformes de traitement des paiements, et Poems Pte Ltd, la holding d’investissement de la société financière singapourienne Phillip Capital pte ltd. Parmi les autres participants figurent plusieurs investisseurs privés internationaux, dont un tiers est basé au Cambodge.

La société cherche actuellement à réunir les fonds nécessaires pour effectuer le dépôt en espèces de deux millions de dollars requis pour obtenir la licence de fournisseur de services de paiement (PSP) accordée par la Banque Nationale du Cambodge (NBC). Des efforts de financement qui, selon la société, ont été retardés par la pandémie de COVID 19.

Matthew Tippetts, directeur général de Clik, a déclaré à Cambodia Investment Review :

« Malheureusement, nous [Clik] avons été gravement retardés dans nos efforts de collecte de fonds par la crise du COVID, ce qui a retardé notre lancement ».

« Nous sommes convaincus de pouvoir réunir rapidement les capitaux supplémentaires nécessaires et nous pensons également que la forte campagne de vaccination menée par le gouvernement a placé le Cambodge dans une position idéale pour un rebond économique rapide après la pandémie », a-t-il ajouté.

Les prestataires de services de paiement cambodgiens se sont transformés après que la banque centrale eut développé sa propre application de paiement numérique, qui compterait aujourd’hui plus de 200 000 utilisateurs. Certaines sociétés de paiement ont déjà diversifié leur modèle économique.

L’application mobile « Bakong », lancée l’année dernière, est le premier système de paiement intégré du Cambodge. Elle a été conçue pour permettre aux clients d’exécuter plusieurs fonctions, telles que l’utilisation d’un portefeuille électronique, les paiements mobiles, les transactions en ligne et les applications financières.

Le Cambodge dispose d’un secteur des technologies financières en plein développement. L’Association cambodgienne de la finance et de la technologie (CAFT) et la Chambre de commerce américaine au Cambodge (AmCham) ont uni leurs forces ce mois-ci.

Les deux associations ont organisé un déjeuner de travail au cours duquel elles ont passé en revue les problèmes actuels du secteur et ont convenu d’actions concrètes en signant un protocole d’accord.

Parmi les sujets abordés, citons la nécessité d’un meilleur accès au « capital équitable » pour les jeunes entreprises, l’aide à l’enregistrement officiel et la prise en charge des entreprises étrangères qui pratiquent le commerce électronique et qui doivent désormais se conformer à de nouvelles exigences et à la législation fiscale.

La valeur du marché des paiements numériques du Royaume n’a pas été vérifiée, mais les estimations du secteur varient entre 10 et 20 milliards de dollars par an.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône