Svay Rieng : Des milliers de villageois devront être évacués après la découverte de deux énormes bom

Des milliers de villageois de Svay Rieng devront être évacués après la découverte, près d’une école primaire, de deux énormes bombes contenant du gaz lacrymogène d’origine américaine, et datant de l’époque de la guerre du Vietnam. Les bombes, pesant chacune 200 kilos, auraient été abandonnées par l’aviation des États-Unis en février 1970 lors des affrontements contre les forces communistes à la frontière sud-est du Cambodge avec le Vietnam. Quatre bombes auraient été lâchées sur le village, et seules deux d’entre elles auraient explosé tandis que les deux autres auraient été ensuite enterrées par les villageois.


Heng Ratana, directeur général du Centre d’action anti-mines du Cambodge (CMAC), a déclaré que les villageois, dont 200 étudiants, devront être évacués avant que les démineurs se déplacent dans le village : “…Nous allons devoir évacuer les étudiants parce que les bombes contiennent des substances chimiques et explosives…elles sont probablement remplies avec du CS, une forme de gaz lacrymogène qui a été largement utilisée par les forces américaines pour enfumer les planques vietnamiennes dans la jungle…” a-t-il déclaré à l’AFP. Le gaz CS, en fait une poudre fine, est une arme anti-émeute assez commune, utilisée comme une alternative à la force conventionnelle. Le gaz provoque des brûlures des yeux, des difficultés respiratoires, et des vomissements.


L’utilisation du gaz CS durant la guerre du Vietnam a d’abord été controversé car son utilisation était en violation des lois internationales de la guerre interdisant l’utilisation de gaz asphyxiants. Cela a également provoqué un dilemme pour les autorités américaines, qui ne voulaient pas être accusées d’utiliser des armes chimiques. Cependant, son utilisation est devenue courante lorsque la guerre a escaladé. Il a été livré sous plusieurs formes, grenades et bombes.


A partir des années 1960, près de trois décennies de guerre civile ont fait du Cambodge l’un des pays les plus lourdement bombardés et minés dans le monde. Entre la fin des années 1960 et le début des années 1970, les États-Unis ont largué 2,7 millions de tonnes de bombes sur le Cambodge au cours de leurs tentatives pour couper les voies d’approvisionnement vers le nord du Vietnam. Les munitions non explosées ont tué près de 20.000 personnes et mutilé des dizaines de milliers d’autres depuis 1979, selon les estimations officielles.



Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône