Sports & Parcours : Nou Sreypov, de l'usine à la boxe professionnelle

Il y a dix ans à peine, Nou Sreypov n'était qu'une employée parmi le million de Cambodgiennes qui peinent de longues heures dans une usine de confection. Mais sa détermination l'a amenée à prendre une autre voie, après seulement un an dans l'une des nombreuses usines situées à Phnom Penh.

Nou Sreypov travaillait dans une usine de confection avant de devenir une superstar de la boxe khmère. Elle va combattre aux Jeux SEA au Vietnam. Photo fournie
Nou Sreypov travaillait dans une usine de confection avant de devenir une superstar de la boxe khmère. Elle va combattre aux Jeux SEA au Vietnam. Photo fournie

La décision de Sreypov de prendre au sérieux l’art martial du Kun Khmer a non seulement changé toute sa vie, mais l’a également propulsée parmi les superstars cambodgiennes de ce sport. La jeune femme de 27 ans vient d’une famille de combattants et a suivi leurs traces en se lançant dans le Kun Khmer.

Depuis son premier combat à l’âge de 13 ans, elle a rapidement progressé pour devenir la première combattante de kun khmer du Cambodge, avec près de 100 victoires à son actif.

Ses prouesses sur le ring l’ont rendue célèbre au Cambodge. Aujourd’hui, son expérience et ses bases en kun khmer lui ont permis d’écrire un nouveau chapitre de sa carrière florissante dans les arts martiaux.

Sreypov a été sélectionnée dans l’équipe cambodgienne de kick-boxing pour les 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA) au Vietnam, où elle concourra dans la catégorie des 52 kg. Avant ses débuts en kick-boxing aux SEA Games, elle participera à l’Angkor King Fight à Siem Reap, où elle affrontera la puissante Chinoise Li Li Shan dans la compétition de kick-boxing le 10 avril.

« Je suis ravie d’avoir la chance de combattre pour ce grand événement », confie Sreypov.

« Cet événement sera un échauffement avant les Jeux SEA au Vietnam. Ce sera une grande opportunité. Je m’attends à un défi difficile, car mon adversaire est très forte, mais ce sera une bonne expérience. »

Si elle fait ses débuts dans la compétition de kick-boxing aux Jeux SEA, ce n’est pas la première fois qu’elle participe à des Jeux multisports. Il y a trois ans, elle a participé à la compétition de boxe aux Jeux SEA de Manille. Elle y a remporté une médaille de bronze dans la catégorie des poids mouches (51 kg). Elle a battu Nelly (Myanmar) 5-0 en quart de finale, mais a été stoppée par la future championne Nguyen Thi Tham (Vietnam) en demi-finale.

Le talent de Sreypov ne se limite pas au kun khmer, au kickboxing et à la boxe, puisqu’elle pratique également les arts martiaux mixtes (MMA). Elle présente un bilan d’une victoire et de deux défaites dans le prestigieux championnat ONE.

Sreypov a fait ses débuts au One Championship en 2019 en battant la superstar thaïlandaise Rika Ishige à Bangkok. Le World Lethwei Championship l’a également nommée « combattante de l’année » en 2018. Elle a également remporté le Kun Khmer Championship cette année-là.

Avec son expérience, Sreypov pense qu’elle s’adaptera bien au kick-boxing et vise à remporter une autre médaille des SEA Games pour le Cambodge, cette fois dans cette discipline en particulier.

« Je me suis entraînée au kick-boxing pendant plus d’un an, donc je suis habituée maintenant. Je me sens à l’aise avec le kick-boxing parce que ce n’est pas trop différent de la boxe ou du Kun Khmer. Je suis très fier de représenter mon pays aux Jeux SEA. Je ferai de mon mieux pour rapporter une médaille à la nation », conclut Sreypov.

Huy Sophak avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône