Sommet Asie-Europe : PM, « le multilatéralisme est le fondement de la paix et de la prospérité »

Selon le Premier ministre Hun Sen, les dirigeants politiques de nombreux pays européens et asiatiques ont convenu de renforcer la solidarité, la coopération et le multilatéralisme pour résoudre les problèmes de santé publique et affronter la crise économique provoquée par le Covid-19.

Le Premier ministre a formulé cette remarque lors de la cérémonie de clôture de la première session plénière de la 13e réunion Asie-Europe (ASEM13), accueillie par le Cambodge les 25 et 26 novembre.
Le Premier ministre a formulé cette remarque lors de la cérémonie de clôture de la première session plénière de la 13e réunion Asie-Europe (ASEM13), accueillie par le Cambodge les 25 et 26 novembre.
« Nous avons soulevé les défis sans précédent posés par le Covid-19, qui ont gravement affecté la santé publique et induit une crise socio-économique »

« Pour relever tous ces défis, nous avons convenu que la solidarité, la coopération internationale et le multilatéralisme en matière de vaccins sont essentiels. Par conséquent, la protection de la santé et de la sécurité de nos peuples, et la promotion de la solidarité entre les États sont nos priorités », a déclaré S.E. Hun Sen.

Il a noté que les participants se sont engagés à renforcer le dialogue politique du Sommet Asie-Europe (ASEM) pour promouvoir le multilatéralisme et la gouvernance mondiale, qui, selon lui, sont nécessaires pour traiter les problèmes communs.

Le Premier ministre a souligné que la session du 25 novembre a montré un large soutien au multilatéralisme, qu’il a qualifié de fondement de la paix, de la sécurité et de la prospérité mondiales. Une reprise économique post-Covid est également une priorité commune pour les pays de l’ASEM », a-t-il déclaré.

« Les participants à la session ont plaidé pour le renforcement du système commercial mondial fondé sur des règles, et se sont engagés à mettre en place et à protéger des chaînes d’approvisionnement fluides et ininterrompues, à promouvoir la numérisation et la possibilité de rouvrir le tourisme, de manière sûre et responsable, a-t-il ajouté. »

« La plupart d’entre nous se sont engagés en faveur d’un développement vert et à faible émission de carbone afin d’empêcher le réchauffement de la planète de dépasser 1,5 degré Celsius, conformément à l’accord de Paris sur le climat. À cet égard, l’assistance technique et financière aux pays en développement est une priorité », a conclu S.E. Hun Sen.

Selon le Premier ministre, les dirigeants de l’ASEM ont convenu qu’au cours des 25 dernières années, le forum a construit une base solide pour les partenariats eurasiatiques nécessaires pour aller vers un « avenir plus brillant » et un monde plus inclusif et plus résilient.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône