Social & PNUD : Mettre fin à l’extrême pauvreté dans le royaume

Un rapport publié lundi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) examine l’efficacité et les coûts de l’attribution d’une protection sociale à tous les ménages pauvres au Cambodge — une approche appelée « socle de protection sociale ».

Mettre fin à l’extrême pauvreté dans le royaume. Illustration PNUD

En dessous de 3 %

Les auteurs du rapport suggèrent qu’en dépensant moins de 1 ½% de son PIB, le Cambodge pourrait franchir une étape audacieuse pour mettre fin à l’extrême pauvreté dans le royaume, ramenant le nombre de pauvres en dessous de 3 % de la population.

Le rapport examine également diverses voies pour y parvenir, en allouant uniquement des transferts monétaires, ou via une combinaison de transferts d’espèces et d’actifs (programmes dits de diplomation), et comment les transferts pourraient être attribués à différentes familles pauvres.

Systèmes mixtes de trésorerie et d’actifs

Le document du PNUD conclut en faveur d’un système qui fournit une assistance sociale à tous les ménages pauvres, tout en permettant une plus grande aide pour ceux qui ont des enfants, les vieillards et les handicapés. Dans l’ensemble, les systèmes mixtes de trésorerie et d’actifs fonctionnent également mieux.

Bien que cette analyse ait été achevée avant que la crise du COVID-19 ne s’installe, ce sujet revêt une importance particulière pour les défis auxquels le Cambodge se trouve confronté. Et, à bien des égards, les propositions du rapport reflètent le programme que le gouvernement royal a adopté pour lutter contre les impacts du COVID-19 sur les personnes vulnérables (IDPoor, qui implique des paiements directs à tous les ménages).

Nick Beresford, Représentant résident du PNUD au Cambodge, a déclaré :

« Ce rapport montre qu’un système de soutien basé sur un socle de protection sociale est efficace pour réduire la pauvreté à moins de 3 % de la population et, en temps normal, est totalement abordable pour le Cambodge. »

Le PNUD a soutenu le déploiement du programme de transfert d’espèces « COVID-19 IDPoor » du gouvernement royal. Plus tard cette année, il testera avec l’approbation du gouvernement un programme mixte de soutien couvrant 3000 ménages.

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône