Société & Presse : Préparer l'enseignement du journalisme à l'ère numérique au Cambodge

Les technologies numériques et la montée en puissance des plateformes internet, comme Google, Facebook et Twitter, ont changé la façon dont les Cambodgiens consomment les nouvelles et les informations.

Préparer l'enseignement du journalisme à l'ère numérique au Cambodge
Préparer l'enseignement du journalisme à l'ère numérique au Cambodge. Photo UNESCO

À l’ère de la surcharge d’informations, de la désinformation et de la propagande micro ciblée, les professionnels des médias doivent s’adapter pour garantir que les citoyens reçoivent des informations et des reportages professionnels, véridiques et vérifiés.

Afin évaluer l’état de préparation de l’enseignement du journalisme au Cambodge à l’ère numérique, l'UNESCO a lancé une étude des programmes de formation et des cursus existants, ainsi qu’une évaluation de la capacité des institutions et des organisations qui dispensent une formation au journalisme.

Grâce à cette recherche, l’UNESCO pourra établir des points de référence, identifier les lacunes des programmes actuels d’enseignement du journalisme et s’appuyer sur leurs points forts. Cette démarche conduira ensuite à l’élaboration d’un plan visant à « fournir un renforcement des capacités et une assistance technique ciblés aux prestataires de formation aux médias afin de mettre à jour leurs programmes et d’améliorer leurs capacités à fournir un journalisme de qualité adapté à l’évolution rapide du paysage médiatique ».

En mettant l’accent sur les établissements d’enseignement supérieur proposant des études sur les médias, la recherche évaluera également les programmes de renforcement des capacités proposés par les organisations de journalistes, les maisons de la presse et les acteurs internationaux.

Pour réaliser cette évaluation complète, l’UNESCO s’associe au Centre for Advancing Journalism, qui fait partie de l’Université de Melbourne. Ce partenariat permettra d’intégrer l’approche unique du Centre, qui place le journalisme dans des contextes sociaux plus larges afin de développer des compétences artisanales ainsi qu’une approche de la théorie et des dilemmes éthiques et juridiques inhérents à la pratique du journalisme.

Les programmes modèles de l’UNESCO pour l’enseignement du journalisme et le manuel de l’UNESCO intitulé « Journalisme, fausses nouvelles et désinformation », qui définissent les normes internationales en matière de formation au journalisme, serviront de cadre à l’évaluation.

Le soutien de l’UNESCO à l’enseignement du journalisme est animé par la ferme conviction que les normes journalistiques professionnelles sont essentielles pour faire ressortir le potentiel des systèmes médiatiques à favoriser la démocratie, le dialogue et le développement.

Selon l’UNESCO, les médias d’information professionnels agissent en tant que gardiens de l’intérêt public. C’est un élément important des freins et contrepoids qui font partie d’une démocratie. En diffusant des informations fiables aux citoyens, les médias permettent la participation des citoyens au développement et renforcent les mécanismes de retour d’information sur la responsabilité. Les citoyens ne peuvent exercer et jouir de leur citoyenneté en l’absence d’informations et de connaissances cruciales, que des journalistes bien formés sont mieux à même de fournir.

Cette activité fait partie du travail de l’UNESCO au Cambodge pour promouvoir et renforcer le développement des médias et la liberté d’expression, qui est mis en œuvre en collaboration avec les parties prenantes nationales, le HCDH et le soutien financier de l’Agence suédoise de développement international.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône