Société : Le Premier ministre condamne les abus sexuels dans les opérations de maintien de la paix

Le Premier ministre Hun Sen a réaffirmé la ferme détermination du gouvernement royal à prévenir les abus sexuels commis par les soldats de l’ONU.

Le Premier ministre Hun Sen. Photographie AKP


« En tant que membre du Cercle de leadership (CoL), je réaffirme l’engagement du gouvernement à soutenir fermement la politique de tolérance zéro face à l’exploitation et aux atteintes sexuelles dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies  », a déclaré S.E. Hun Sen dans un vidéo clip diffusée le 25 septembre sur les médias sociaux.

« C’est un impératif moral et une stricte nécessité d’assurer l’efficacité et la crédibilité de l’ONU », a souligné le Premier ministre.

Reconnaissant que les soldats de la paix doivent rendre des comptes aux population qu’ils servent, a-t-il poursuivi, les Casques bleus cambodgiens qui effectuent actuellement des missions en République centrafricaine, au Soudan, à Chypre, au Liban et au Mali font preuve d’une grande responsabilité, de moralité, de dignité et de discipline.

« Bien que les infractions relèvent de la responsabilité partagée de l’ONU et de ses Etats membres, les auteurs d’actes d’exploitation et d’abus sexuels doivent être tenus personnellement et légalement responsables de leurs actes », a conclu le chef du gouvernement.

Selon les derniers chiffres publiés début septembre, au cours du deuxième trimestre de 2019, les Nations Unies ont reçu 38 accusations d’exploitation et d’abus sexuels impliquant des membres du personnel des Nations Unies, y compris du personnel civil et en uniforme des opérations de maintien de la paix.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, septembre 2019 —

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône