Société – Gouvernement : Formation à la « grève pacifique »

Le ministère du Travail a lancé ce matin une série d’ateliers pédagogiques à destination de 120 formateurs. Le thème concerne « le droit d’organiser des grèves et des manifestations pacifiques ». Selon le ministère, il s’agit de promouvoir la légalité de cette pratique.

Formation à la grève pacifique et à la démonstration. Photographie ministère du Travail et de la Formation professionnelle


Cette formation a eu lieu à l’Académie de police du Cambodge dans la province de Kandal. S.E. Som Chanman, secrétaire d’État au ministère du Travail et de la Formation professionnelle, a présidé à l’ouverture des sessions de formation qui dureront huit jours.

Engagement du gouvernement

Selon le secrétaire d’État, ces formation visent à garantir la liberté fondamentale des travailleurs ainsi que du public, comme le stipule l’article 37 de la Constitution cambodgienne selon lequel « le droit de grève et l’organisation de manifestations pacifiques doivent être exercés dans le cadre de la loi ». C’est également l’engagement du gouvernement royal du Cambodge suite à la ratification par le royaume des conventions internationales relatives à la liberté d’expression.

Le gouvernement déclare aussi soutenir les droits des des travailleurs afin qu’ils puissent s’exprimer, notamment en ce qui concerne l’environnement de travail et les avantages liés.

Dans son discours, S.E. Som Chamnan a souligné que de bonnes et harmonieuses conditions de travail constituent la base d’une évolution durable dans l’entreprise. Il a ajouté que « le ministère du Travail avait travaillé d’arrache-pied pour promouvoir la liberté d’expression des travailleurs ».

De nombreux syndicats

Selon les chiffres du ministère, en août 2019, 5 117 organisations syndicales au total sont enregistrées dans le royaume.

L’organisation de ces ateliers a été rendue possible grâce à la coopération avec le ministère de l’Intérieur, le Commissariat général de la police nationale, l’Académie de police du Cambodge, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Avec Lim Nary – AKP

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône