Sihanoukville – Traitement des déchets : La province demande de l’aide à la Banque mondi

Sans surprise, la production de déchets dans la ville côtière de Sihanoukville est passée de 200 tonnes par jour en 2015 à 1000 tonnes aujourd’hui.

Les abords d’Occhenteal. Photographie Christophe Gargiulo


Situation difficile

Sihanoukville fait régulièrement l’objet de critiques sur les réseaux sociaux et dans la presse locale à propos des déchets. Tant pour l’écoulement des eaux usées que pour la collecte des ordures, la ville semble affronter une situation inextricable, pour le moment, et quasi catastrophique lors des inondations en raison des réseaux de drainage insuffisants.

Demande d’aide

Lors d’une rencontre entre le gouverneur S.E. Kuoch Chamroeun et Grace Smith, consultante en environnement pour la Banque mondiale et cofondatrice de l’ONG Go Green Cambodia, le patron de la province a demandé à la Banque mondiale une assistance technique pour gérer les déchets, ceci afin d’éviter que des tonnes d’ordures ne se déversent dans la mer.

Selon le communiqué des services provinciaux, S.E. Kuoch Chamroeun a expliqué à Mme Smith que la quantité de déchets produits à Sihanoukville a augmenté de façon dramatique ces dernières années, « En raison du développement rapide, les ordures ménagères dans la ville ont augmenté de 10 à 15% par an, ce qui rend difficile pour l’administration provinciale de gérer ce volume important de déchets ».

Selon l’Institut national de la statistique, Preah Sihanouk affichait une population de 89 800 Cambodgiens en 2008, un nombre qui a grimpé à 302 000 personnes cette année, selon le dernier recensement.

En crise

En 2017, après la résiliation du contrat avec CINTRI,  la société de gestion de déchets Kampong Som a signé un contrat de dix ans. « Actuellement, la société de traitement des ordures n’a que 85 camions et nous insistons pour qu’elle en acquiert 80 de plus dans un avenir proche. Nos services de collecte des ordures sont également en crise, car de nombreux éboueurs sont partis pour de meilleurs emplois », a déclaré le gouverneur.

Plus tôt cette année, les autorités provinciales ont ajouté 30 camions à ordures et embauché 171 éboueurs dans quatre communes pour améliorer la collecte et le transport des ordures dans la capitale provinciale.

Traitement de l’eau

En mai de cette année,  le gouvernement royal avait annoncé qu’il envisageait d’investir 200 millions de dollars US pour augmenter la capacité des stations de traitement de l’eau et organiser correctement les systèmes d’égout dans la province. Quelques mois plus tôt, le réseau des égouts s’était enrichi de quatre stations de pompage supplémentaires pour les plages es plages Independence, Sokha, O’Sa’at et Ochheuteal.

CG

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône