Siem Reap & Tourisme : Un collectif d’hôtels au secours des victimes de la crise économique

L’hôtel de Siem Reap « Treeline Urban Resort » a entrepris de s’associer à deux autres établissements d’accueil dans une belle initiative destinée à lutter contre l’impact économique du COVID-19. Plus de 16 000 repas ont été distribués aux communautés en difficulté en un peu plus de quatre semaines.

Distribution de repas aux victimes de la crise

Initiative

Un appel de collecte de fonds destiné à aider les Cambodgiens qui luttent pour survivre financièrement à la pandémie de COVID-19 a déjà recueilli plus de 28 000 dollars US et 16 000 repas ont pu être offerts aux communautés vulnérables de Siem Reap, une initiative susceptible de faire une énorme différence pour ceux qui sont durement touchés par les effets dévastateurs de la pandémie sur l’activité touristique de la ville.

Hotels Joining Hands

Pour ce projet communautaire, Treeline Urban Resort s’est associé à deux autres hôtels : Jaya House River Park et Mulberry Boutique Hotel, ainsi qu’au « Cambodia Landmine Museum » pour former le partenariat dénommé « Hotels Joining Hands ». L’objectif principal du collectif est de livrer plus de 400 repas par jour, dans un emballage respectueux de l’environnement, aux villages pauvres autour des temples d’Angkor, du lac Tonlé Sap et des communautés rurales en périphérie de la ville pour les prochains mois.

Objectif : Livrer 400 repas par jour

Âme en péril

Abritant les incroyables ruines d’Angkor du XIIe siècle, Siem Reap demeure l’âme culturelle du Cambodge. Ses temples spectaculaires constituent la plus grande attraction touristique du Cambodge depuis plusieurs décennies. L’année dernière, 2,2 millions de billets pour le parc archéologique d’Angkor ont été vendus à des touristes étrangers. Une ville créative et passionnante s’est épanouie au cours des 10 dernières années, avec un éventail de restaurants, cafés, bars à cocktails, boutiques, hôtels design et galeries d’art diversifiés incitant les voyageurs à séjourner plus longtemps dans la cité des temples.

Crise

Le tourisme étant désormais en situation de crise sévère, bon nombre de ces entreprises ont fermé, provisoirement ou définitivement, leurs portes. Le plus inquiétant, cependant, ce sont ces milliers de Cambodgiens qui soutiennent l'industrie du tourisme du pays - des tuktuk et chauffeurs de taxi aux chefs, serveurs, guides de temple, musiciens et gardes de sécurité. Ce sont ces petites mains qui ont été les plus durement touchées par les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19. Beaucoup de ces travailleurs de Siem Reap ont maintenant perdu leur emploi sans qu’ils en soient responsables.

« Cette pandémie a secoué tous les coins du globe et nous sommes tous sous le choc. Beaucoup ont du mal à payer des hypothèques, à maintenir les affaires à flot et à divertir les enfants à la maison, tous nos modes de vie ont été radicalement modifiés », explique Joni Aker, directrice générale de Treeline

« Mais la vérité est que, alors que nous tentons tous de surmonter la même tempête, nous ne sommes pas tous dans le même bateau. Le Cambodge est toujours un pays à faible revenu, et pour beaucoup dans notre communauté, il est maintenant difficile de survivre, de mettre de la nourriture sur la table et de garder un toit au-dessus de la tête. »

L'équipe de Hotels Joining Hands

Les équipes des trois hôtels préparent aujourd'hui des repas dans leurs cuisines et les distribuent à certaines des communautés les plus pauvres qui dépendent fortement du tourisme. Ces équipes travaillent avec les autorités locales et les chefs de commune pour s’assurer que ceux qui ont le plus besoin d’aide soient servis en priorité. Il s’agit notamment des villages aux alentours du complexe du temple, ceux du district de Banteay Srei, de Phnom Krom et du lac Tonlé Sap, ainsi que des hôpitaux provinciaux, des cliniques communautaires et des ONG qui ont actuellement des difficultés de financement.

Carte du bio

Les produits utilisés pour cuisiner ces repas sont tous achetés localement, ceci afin d’aider les fournisseurs locaux. L’équipe de Treeline Urban Resort joue aussi la carte bio en créant des emballages de feuilles de bananier réutilisables et biodégradables pour envelopper les repas.

Jouer aussi la carte du bio

Certains des villages les plus reculés ont préféré demander des sacs de riz plutôt que des plats cuisinés, ceux-ci sont également fournis par Hotels Joining Hands.

« La communauté soudée de Siem Reap — si riche en traditions locales et en créativité — se trouve vraiment au cœur de notre hôtel. Notre objectif ultime consiste à aider cette communauté à traverser cette période difficile », explique Joni Aker.

« Environ 50 % de la population de la province de Siem Reap vit en dessous du seuil de pauvreté, avec à peine un dollar US par jour. Beaucoup de ces Cambodgiens vivent au jour le jour et dépendent de l’industrie du tourisme pour survivre »

« Bien que nous déployions tous de gros efforts en ce moment, un petit don peut aller si loin ici et nourrir facilement une famille pendant une semaine. Vous pouvez faire une énorme différence en participant. »

Joni Aker, directrice générale de Treeline

Appel

Contrairement à de nombreux pays du monde, le Cambodge dispose de peu de structures de soutien social. Beaucoup de Cambodgiens restent confrontés à un avenir incertain. Mais vous avez le pouvoir d’aider. Hotel Joining Hands est une collaboration entre Treeline Urban Resort, Jaya House River Park, Mulberry Boutique Hotel et le Cambodia Landmine Museum en réponse à la pandémie COVID-19, afin de collecter des fonds, de fournir de la nourriture et d’autres produits de première nécessité aux communautés de Siem Reap qui ont perdu leurs moyens de subsistance.

Le collectif a aujourd’hui un objectif de collecte de fonds de 40 000 $. 100 % des fonds iront directement à la préparation et à la distribution des repas. En savoir plus et faire un don ici : http://www.hotelsjoininghands.com

1 commentaire
Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma. Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis de Phnom Penh et Siem Reap. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à partir de 3$. Tous les jours de 6h00 à 10h30.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône