Siem Reap : Serge Bellini, consul honoraire, une vie au service du français

Serge Bellini a été nommé Consul Honoraire à Siem Reap en septembre dernier, en remplacement de Marc Franiatte. À l’occasion de cette nomination, l’Ambassadrice de France au Cambodge, Mme Eva Nguyen Binh, offrira un cocktail à la communauté française, lundi 25 janvier 2021. Retour sur le parcours de celui qui est également directeur de l'Alliance Française de Siem Reap.

Serge Bellini
Serge Bellini

C’est avec un regard pétillant et d’amples gestes que Serge Bellini décrivait en janvier 2019 la future disposition de la bibliothèque jeunesse, et là la salle de conférence, s’interrompant pour laisser passer les ouvriers chargés de veiller aux dernières finitions. Tout devait être prêt avant le 14 janvier, date à laquelle devaient débuter les premiers cours.

Une Alliance attendue de longue date

Cela faisait plusieurs années que le projet d’établir une Alliance Française à Siem Reap était envisagé. Depuis 2015 et la fermeture de l’antenne locale de l’Institut Français, la cité des temples était privée d’un rayonnement francophone pourtant nécessaire :

« Il y a une forte présence française dans la ville, que ce soit au niveau du tourisme ou de la communauté des expatriés »

Et pourtant, la langue française est bien peu enseignée…Paradoxalement, c’est vers le français que se tournent les Cambodgiens désireux d’apprendre une langue européenne. Et ils sont nombreux. L’Alliance a donc pour mission de proposer des enseignements adaptés aux attentes, qui vont de la pratique courante du français a des créneaux plus spécifiques et plus pointus. Nous allons par exemple créer des sessions d’apprentissage spécialisé, à destination du secteur bancaire, du tourisme, de la vente…”

Tête pensante

Des idées, Serge Bellini n’en manquait pas. « Je veux un accueil irréprochable dans un endroit fédérateur, qui tiendra à la fois du lieu de rencontre, d’enseignement et d’échange culturel ». Le directeur énumèrait ensuite les différents projets de l’Alliance : organisation d’expositions, création de nouveaux ateliers, mécénat culturel, acquisition d’équipement hi-tech… Le tout rejoignant un seul et même objectif : faire de Siem Reap la capitale de la francophonie cambodgienne.

L’homme ne serait-il qu’un doux rêveur ? Certainement pas : son parcours professionnel illustre à quel point l’enseignement et le rayonnement de la langue française sont ses domaines de prédilection depuis trois décennies. Et, même si la pandémie a largement perturbé les activités en 2020, la réouverture de l’Alliance ce mois-ci et un soutien technique et financier dans l’accompagnement de l’association afin de traverser ces moments difficiles liés à la crise du covid-19 attribué par l'Ambassade de France, relancent tous les espoirs.

Serge Bellini

Serge Bellini


En 1989, Serge Bellini pose ses valises “dans un pays qui s’appelait à l’époque l’URSS”. Il exerce un temps la profession de lecteur a l’université de Novossibirsk, avant d’occuper les fonctions d’enseignant, de conseiller pédagogique, d’attaché linguistique et de coopération éducative. Tout cela pour le compte du ministère des Affaires étrangères pour lequel il enchaîne des missions qui le mènent a travers une Europe centrale qui le fascine : Bulgarie, Ukraine, Pologne, Moldavie…

Ces contrats, dont la durée varie entre trois et cinq ans, font de Serge Bellini “un français de l’étranger”, comme il se définit lui-même. Ce qui ne l’empêche pas, en parallèle, de fréquenter la Sorbonne pour y décrocher un doctorat en Didactique des langues et des cultures.

Découverte de l’Asie

En 2014 se présente une occasion que Serge Bellini ne laisse pas passer : celle de découvrir l’Asie, un continent qui l’attire depuis longtemps. Ce sera le Cambodge et sa capitale, Phnom Penh, où il exerce en tant qu’attaché de coopération. C’est alors qu’il apprend la fermeture de l’Institut Français de Siem Reap, tout en prenant connaissance des différents projets mis en œuvre pour remplacer l’établissement.

C’est a cette période qu’il rencontre un mécène important, qui le sollicite pour piloter l’ouverture d’une Alliance Française. « Arnaud Darc, du groupe Thalias, a apporté toutes les garanties pour que cette mission soit menée à bien. « Sans cela, je n’aurais sans doute pas accepté ». C’est au sein du « quartier français » de Siem Reap, qui regroupe déjà le restaurant Khéma et la banque BRED, que sont installé les locaux de l’Alliance.

Des cours à destination des cambodgiens, mais aussi des francophones désireux d’apprendre le khmer. Si l’essentiel des informations est disponible sur la page Facebook de l’Alliance, rien ne remplacera une visite sur place afin d’échanger avec un personnel jeune et motivé, ou avec un directeur dont l’enthousiasme se révélera vite communicatif.

À propos de l’évènement

À l’occasion de cette nomination, l’ambassadrice de France au Cambodge, Mme Eva Nguyen Binh, offrira un cocktail a la communauté française, le 25 janvier2021 à 18 h sur le toit-terrasse de l’Alliance française de Siem Reap, rue 22. En raison de la situation sanitaire, le nombre de participants à ce cocktail est limité.

Pratique (Source Ambassade)

Qu’est-ce qu’un consul honoraire ?

— Le consul honoraire est une personnalité française ou cambodgienne, qui exerce localement des fonctions de représentation, sur la base du volontariat, ainsi que des missions générales d’appui à l’action diplomatique, culturelle et économique de la France au Cambodge.

— Il apporte une assistance aux Français résidents ou de passage dans le pays.

— Il n’est pas un agent du Ministère des Affaires étrangères et peut avoir une autre occupation professionnelle ou commerciale privée en parallèle.

Comment est-il nommé ?

— Le consul honoraire candidat est nommé par l’ambassadrice de France au Cambodge, après accord du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

— Il peut être de nationalité française, cambodgienne ou tierce.

Quels sont son rôle et sa mission ?

— Sa mission première est d’assurer la protection des ressortissants français, qu’ils soient résidents ou de passage au Cambodge.

— Il est en lien constant avec les services consulaires de l’Ambassade.

Qu’est-ce qu’il peut faire ?

Il peut aider les ressortissants français au Cambodge en cas de situation d’urgence (maladie, décès, emprisonnement, perte de titres d’identité) :

— En cas de difficultés financières, il peut indiquer à un Français le moyen le plus efficace pour que ses proches puissent lui faire parvenir rapidement la somme d’argent dont il a besoin.

— En cas d’arrestation ou d’incarcération, un Français peut demander à ce que le consul honoraire en soit informé. Il s’assurera des conditions de détention. Pour l’aider judiciairement, il lui proposera une liste d’avocats pour assurer sa défense — la rémunération de l’avocat reste à la charge de l’intéressé.

— En cas de maladie, il pourra mettre l’intéressé en relation avec un médecin agréé et lui fournir une liste de médecins — les frais médicaux restent à la charge du patient.

— En cas d’accident grave, le consul honoraire pourra prévenir la famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement - les dépenses engagées demeurant à la charge des proches et il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement.

— En cas de décès, le consul honoraire prend l’attache du consulat à Phnom Penh afin que les formalités liées aux décès puissent être effectuées — les frais doivent être pris en charge par l’organisme d’assurance du défunt ou à défaut, par la famille.

— En cas de perte ou de vol, le consul honoraire pourra vous renseigner sur les procédures d’obtention de nouveaux titres d’identité ou de voyage.

Il peut aussi délivrer certains documents administratifs :

— Certificats de vie.

— Certificats de résidence.

— Certification de copies conformes.

— Il peut remettre les passeports délivrés par l’Ambassade de France aux personnes concernées.

Qu’est-ce qu’il ne peut pas faire ?

Le consul honoraire ne possède pas toutes les compétences dévolues au Consul. À la différence d’un Consul, il n’est pas chargé d’administrer la communauté française au Cambodge. Un consul honoraire n’a pas les prérogatives pour :

— Recevoir des dossiers de demandes de visas pour la France ou intervenir en matière de visas pour la France.

— Établir un acte notarié.

— Dresser ou transcrire un acte d’état civil.

— Faire signer un PACS.

— Conseiller en matière de nationalité.

— Délivrer un passeport d’urgence.

— Procéder à votre inscription sur le Registre des Français établis hors de France.

— Procéder à votre inscription sur une Liste Électorale Consulaire.

— Intervenir dans le cours de la justice locale.

— Avancer de l’argent, prendre en charge des frais (hospitalisation, avocat…).

— Conseiller en matière fiscale, notariale ou juridique.

Le consul honoraire à Siem Reap, M. Serge Bellini, tient une permanence tous les mercredis matin de 9 h à 12 h à l’Alliance Française de Siem Reap (#9, Rue Achar Sva, Village de Wat Bo, Sangkat Sala Kamroeuk, Siem Reap).

Texte et photographies par Rémi Abad. Article mis à jour à partir d'une interview réalisée lors de l'ouverture de l'Allliance. Facebook : Alliance Française Siem Reap

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône