Siem Reap & Initiative : Lancement du projet de nettoyage du Tonlé Sap « Plastique contre Riz »

La Fondation Tampaing Snong Russey et l’Association cambodgienne des agents de voyage (CATA) ont annoncé le lancement d’une campagne de nettoyage des déchets plastiques sur les rives du lac Tonlé Sap et des forêts inondées de la province de Siem Reap.

Le département provincial de l'environnement de Siem Reap et CATA ont lancé une campagne de nettoyage du lac Tonle Sap. Photo fournie
Le département provincial de l'environnement de Siem Reap et CATA ont lancé une campagne de nettoyage du lac Tonle Sap. Photo fournie

Le coup d’envoi de la campagne a été donné le 30 janvier à Wat Mechrey dans le village de Peam Ta Uor, commune de Keo Poa du district de Puok. Près de 100 participants ont assisté à la cérémonie, en présence de la présidente de CATA, Chhay Sivlin, du gouverneur adjoint du district, Sok Chea, de responsables du ministère provincial de l’Environnement, des autorités communales, d’entrepreneurs et de guides touristiques.

Le département a déclaré le 30 janvier que la campagne invitait les participants à collecter les déchets plastiques flottants du lac Tonlé Sap et à les échanger contre du riz. Elle se déroulera de fin janvier à fin juin 2022. Elle intègre également un programme d’écotourisme qui comprend des promenades en bateau et des visites communautaires liées à des activités de collecte de plastique sur les arbres de la rivière.

« Cette campagne de tourisme environnemental a débuté et vise à collecter les déchets plastiques dans le Tonlé Sap pendant la mousson de 2022. Elle a été initiée par l’association CATA — en collaboration avec la Fondation Tampaing Snong Russey — afin d’améliorer les moyens de subsistance des populations locales et de rendre le Tonlé Sap sans plastique », a déclaré Chhay Sivlin.

Sea Sophal, fondateur et président de la fondation Tampaing Snong Russey, a précisé au Phnom Penh Post que la campagne visait à améliorer la vie des communautés grâce aux revenus directs des touristes.

Les touristes visitant les communautés du Tonlé Sap pourront utiliser les services de leurs bateaux, et également ramasser les déchets qu’ils rencontrent lors de leur visite. Ces déchets pourront ensuite être échangés contre du riz, a-t-il ajouté.

Selon lui, la campagne a été programmée pour coïncider avec les plans du gouvernement visant à rouvrir le tourisme au début de 2022.. Une autre raison du timing est qu’à cette période de l’année, le Mékong ne coule pas encore à pleine capacité.

« Le mélange de bateaux de tourisme et de collecte de plastique est une nouvelle activité. Il pourrait s’agir d’un nouveau produit touristique pour la communauté, qui a perdu beaucoup de revenus à cause de la pandémie. Les gens ne peuvent pas compter uniquement sur la pêche pour gagner leur vie, donc une nouvelle initiative touristique a un réel intérêt », a-t-il déclaré.

« Les visiteurs viennent pour découvrir le Tonlé Sap et admirer le paysage. Ils veulent se promener en bateau et sentir qu’ils soutiennent également les moyens de subsistance de la population. S’ils participent à la création d’emplois pour les personnes qui vivent sur le fleuve et contribuent à assainir l’environnement et à gagner du riz pour les villageois, c’est une situation gagnant-gagnant », a-t-il ajouté.

Ry Sochan avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône