top of page
Ancre 1

Siem Reap & Initiative : La canne à sucre alimente « l'éco-innovation » au Cambodge

Dans l’enclave verdoyante du village de Chreav, dans la province de Siem Reap au Cambodge, les moteurs de l’innovation durable ronronnent tranquillement.

À Siem Reap, une entreprise respectueuse de l'environnement transforme la pulpe de canne à sucre et les déchets de bois en bois de chauffage écologique. Photo ACE Energy Cambodia
À Siem Reap, une entreprise respectueuse de l'environnement transforme la pulpe de canne à sucre et les déchets de bois en bois de chauffage écologique. Photo ACE Energy Cambodia

ACE Energy Solutions Cambodia (ACE), une entreprise soucieuse de l’environnement repousse les limites de la responsabilité écologique en convertissant la pulpe de canne à sucre et les copeaux de bois en bois de chauffage écologique. Cette innovation remarquable, à la fois rentable et respectueuse de l’environnement, attire une légion croissante d’admirateurs.

Seng Chanveasna, directeur des ventes chez ACE, se souvient des débuts modestes de l’entreprise.

« Nous avons commencé à travailler en 2020, il y a près de trois ans. Aujourd’hui, nous disposons d’une usine où nous supervisons l’ensemble du processus », explique-t-il.

La gamme de produits ACE s’étend au-delà du bois de chauffage, avec des articles tels que les poêles écologiques qui figurent en bonne place dans leur catalogue. L’inspiration pour leur produit principal est venue de l’abondance de pulpe de canne à sucre et de copeaux de bois à Siem Reap.

« Nous avons remarqué que les déchets pouvaient avoir un impact sur l’environnement et la propreté de la ville », explique Chanveasna, « Nous nous sommes donc demandés si nous pouvions transformer ces matériaux en bois de chauffage de haute qualité. Cela semblait être une solution avantageuse à la fois pour notre entreprise et pour l’environnement ».

M. Chanveasna admet que la concrétisation de ce concept ne s’est pas faite du jour au lendemain.

« Notre unité a passé deux ans à effectuer des recherches avant que le produit fini ne soit prêt pour le marché », dit-il.

Au départ, le processus était entièrement artisanal et ne produisait que 30 à 45 kg de bois de chauffage écologique par jour. Cependant, l’entreprise a ensuite investi dans des machines auxiliaires, ce qui lui a permis d’augmenter considérablement sa production.

« Aujourd’hui, nous produisons 400 à 450 kg de bois de chauffage écologique par jour, soit environ 30 à 40 kg par heure », indique-t-il.

Convertir la pulpe de canne à sucre et les copeaux de bois en bois de chauffage écologique
Convertir la pulpe de canne à sucre et les copeaux de bois en bois de chauffage écologique. Photo ACE Energy Cambodia

Mais ce n’est pas qu’une question de quantité. Chanveasna insiste sur le fait que ce bois de chauffage peut remplacer le charbon de bois lorsqu’il est utilisé avec leurs poêles écologiques.

« Le bois de chauffage à base de pulpe de canne à sucre est plus facile à utiliser et plus abordable que le bois de chauffage ordinaire. Il suffit de trois morceaux par repas, ce qui permet de gagner du temps tout en préservant l'environnement », explique-t-il.

Il encourage le public à utiliser du bois de chauffage et des poêles écologiques, qui ne nécessitent pas de coupe de bois et ne produisent pas de fumée nocive, ce qui favorise la santé et évite la pollution.

En ce qui concerne le coût, Chanveasna informe que le bois de chauffage écologique se vend à 8 000 riels les 15 kg, ou 500 riels le kilogramme. Les poêles écologiques sont des dispositifs intelligents qui permettent de réduire les émissions de fumée jusqu’à 95 %.

« Outre la réduction des émissions, nos poêles écologiques permettent également de réduire les dépenses », ajoute-t-il, précisant que les poêles sont polyvalents et peuvent utiliser une grande variété de déchets, à l’exception du plastique.

Les poêles écologiques sont des dispositifs intelligents qui permettent de réduire les émissions de fumée jusqu’à 95 %.
Les poêles écologiques sont des dispositifs intelligents qui permettent de réduire les émissions de fumée jusqu’à 95 %. Photo Photo ACE Energy Cambodia

« Les utilisateurs peuvent utiliser du bois de chauffage ordinaire, du charbon de bois, des amandes de palmier, des tiges de palmier ou des coquilles de noix de coco », précise-t-il.

Ayant déjà produit plus de 10 000 poêles localement, les produits de Chanveasna sont de plus en plus populaires sur le marché.

« En moyenne, nous vendons entre trois et cinq tonnes de bois de chauffage écologique par mois. Quant aux poêles, nous en vendons entre 250 et plus de 300 unités par mois », explique-t-il,

Alors que les produits écologiques d’ACE s’envolent des rayons, l’avenir de l’énergie durable au Cambodge s’annonce radieux, grâce à l’étincelle d’innovation du village de Chreav.

Srun Serey Vathanak avec notre partenaire The Post

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page