Siem Reap & Coopération : Des experts français en orchidées offrent une formation

Des experts du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, en collaboration avec leurs homologues du ministère cambodgien de l’Environnement, proposent actuellement une formation sur les techniques de collecte des spécimens de Kesor Kol, une espèce d’orchidée sauvage menacée.

Des experts français en orchidées offrent une formation
Des experts français en orchidées offrent une formation. Photo fournie

Deux des plus grands experts du musée français, Hul Sovanmoly et Denis Larpin, dirigent le cours, qui se déroule depuis le 7 et se conclura le 20 novembre. À cette formation participent également une équipe scientifique du ministère et des chercheurs de l’Université royale de Phnom Penh.

« Ces spécialistes sont ici pour offrir des instructions sur la collecte, le stockage et l’identification des échantillons », indique le ministère dans son communiqué de presse.

Le centre de recherche et de conservation du Kesor Kol Sok An Phnom Kulen — situé au pied de la montagne Kulen dans le village de Srah Khvav dans la province de Siem Reap — abrite la plus grande collection de Kesor Kol au Cambodge.

Le centre a été créé fin 2018 par le secrétariat général du Conseil national du développement durable (CNDD), en collaboration avec le département provincial de l’environnement de Siem Reap et le propriétaire de la serre Bloom Garden.

Selon le ministère, à ce jour, le centre a collecté et conservé environ 5 000 spécimens de Kesor Kol provenant de tout le royaume, soit l’équivalent de 210 types. La plupart d’entre eux ont été découverts dans les provinces de Preah Sihanouk, Koh Kong, Kampot, Siem Reap et Mondulkiri. Le centre a envoyé 23 espèces au Musée national d’histoire naturelle de Paris pour identification et inclusion dans les registres internationaux.

Le porte-parole du ministère, Neth Pheaktra, confie que le centre de recherche effectue de nombreux travaux importants, outre la préservation et la restauration du Kesor Kol et la collecte de spécimens vivants de Kesor Kol. Il enregistre et inventorie toutes les espèces qu’il découvre, ce qui en fait une ressource scientifique inestimable.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône