top of page
Ancre 1

Siem Reap & CCIFC : Diversité et Dynamisme pour la communauté française

Pour la première fois de l’année, les membres de la section siemreapoise de la Chambre de Commerce et d’Industrie France Cambodge se sont réunis afin d’évoquer les nombreux projets en cours.

C’est sous le chant des grillons que Pierre-André Romano, président de la section locale de la CCIFC, a entamé la discussion en résumant les principaux axes de travail. Tout autour de lui, la nuit enserre peu à peu le vaste jardin de SATCHA, l’incubateur d’artisanat dont le cadre sert d’écrin à la réunion. Une trentaine de personnes sont présentes, toutes investies dans une activité économique au Cambodge, souvent depuis plusieurs années.

Pour elles, les réunions de la CCIF servent autant à se tenir informées qu’à tisser des liens professionnels ou d'amitié toujours appréciés. Si un vaste panel de secteurs est représenté, les métiers en lien avec le tourisme, en pleine mutation depuis la pandémie, constituent la majorité des activités exercées par les entrepreneurs français. En dehors de la feuille de route pour les prochains mois, la rencontre a donné l'occasion d'une discussion dressant l’état des lieux d’une ville profondément transformée depuis trois ans et qui le sera encore plus avec l'ouverture prévue d'un nouvel aéroport.

Des mois chargés en perspective

L’un des principaux objets de la rencontre fut d’annoncer ou de mettre au point les événements qui se dérouleront au cours des prochains mois. Réguliers et mensuels à Phnom Penh, les « pop-up » de la CCIFC, qui sont des réunions consacrées à un thème bien précis, seront organisés une ou deux fois par an à Siem Reap.

Le prochain, dont la date n’a pas encore été fixée, devrait aborder sous tous ses aspects le vaste sujet du numérique, outil de travail indispensable dont la maîtrise s’avère incontournable pour les entreprises. Le choix des thématiques étant participatif, les membres de la Chambre de Commerce sont invités à proposer leurs suggestions pour les réunions futures.

Le cinéma à l’honneur

Une année sur deux, en alternance avec la Semaine Française, le Festival du film se déroule dans l’enceinte du cinéma Legend Heritage Walk. Du 28 avril au 1er mai, 13 films francophones seront proposés au public. Inaugurée il y a deux ans, la formule avait remporté un franc succès de par la qualité des longs-métrages diffusés, la gratuité des projections et le sous-titrage systématique afin que tous les publics puissent profiter de l’événement.

Des réalisateurs viendront s’entretenir de leurs œuvres en présence de la ministre de la Culture et des copies inédites de films réalisés par S.M. Norodom Sihanouk seront présentées pour la première fois en haute définition. Hormis l’annonce de ce festival organisé par l’Alliance Française, un appel au sponsoring a été lancé, quelques financements étant encore nécessaires afin de boucler les frais d’organisation.

François Schnoebelen, directeur de l’école Paul Dubrule
François Schnoebelen, directeur de l’école Paul Dubrule

Fête nationale et nouveaux horizons

Si les modalités restent encore à être fixées, une chose est d'ores et déjà certaine : une grande célébration du 14 juillet se tiendra cette année à Siem Reap. Moment propice au divertissement, à la gastronomie et aux échanges, la fête nationale rassemblait avant Covid une grande partie de la communauté française. Après les années de restrictions et de mesures sanitaires, 2023 marquera le grand retour d’une fête enfin joyeuse et insouciante.

Pour conclure, un dernier projet a été abordé par Florian Bohême, celui d’une délégation se rendant à Battambang, destinée à donner plus de visibilité aux entreprises françaises se situant là-bas.

Les locaux de SATCHA accueillent des artistes en résidence, comme ici la peintre Ny Sreyroth
Les locaux de SATCHA accueillent des artistes en résidence, comme ici la peintre Ny Sreyroth

Vers les beaux jours

Depuis quelques mois, le retour progressif des voyageurs et quelques belles réalisations entrepreneuriales laissent augurer d’un avenir désormais plus serein. Le secteur de l’hospitalité assiste peu à peu à la remontée des taux de fréquentation, sans pour autant atteindre le niveau pré-Covid. Si de nombreux hôtels ont rouvert leurs portes, le milieu de gamme semble encore à Siem Reap quelque peu délaissé. Pourtant, le Cambodge bénéficie toujours d’une image attrayante auprès des visiteurs, tandis que parallèlement les relations diplomatiques entre la France et le Royaume se réchauffent depuis ces derniers mois. Enfin, autre élément positif, la réunion de la CCIFC s’est achevée par un tour de table durant lequel chacune des personnes présentes a résumé ses activités.

En l’espace de quelques instants se sont révélés toute la diversité et le dynamisme d’une communauté impliquée dans des secteurs très divers. De l’incubation d’artisanat, comme le fait SATCHA, à l’école d'hôtellerie, en passant par la collecte des déchets, la commercialisation d’eau minérale, le conseil aux entreprises et le vaste secteur du tourisme, de nombreuses facettes de savoir-faire et d'expérience se sont dévoilées, ne laissant aucun doute sur les talents divers et variés présents dans la ville de Siem Reap.

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

Merci pour votre envoi !

bottom of page