top of page
Ancre 1

Siem Reap & Artisanat : La sculpture sur bananier, art indispensable à la conception des sanctuaires

La sculpture sur bananier à des fins d'ornement est un art que les habitants d’Angkor utilisent depuis des générations lors de cérémonies traditionnelles. Ils considèrent cette sculpture comme un art indispensable pour la conception des sanctuaires.

Chea Vuth, un habitant d’Angkor âgé de 44 ans, vivant dans le village de Peam, commune de Daun Keo dans la province de Siem Reap, qui est venu aider à la réalisation de la sculpture sur bananier pour les funérailles d’un parent, explique qu’il pratique cet art depuis plus de 20 ans. Il a appris cette technique auprès des anciens du village. Pour créer ses sculptures et les rendre plus vivantes, il s’inspire des motifs des temples, tels qu’Angkor Wat, Banteay Srei et d’autres.

M. Vuth indique que pour réaliser une belle sculpture, il faut un couteau bien aiguisé, un bananier lisse avec de nombreux bâtons de bambou pour fixer le motif, et du papier de couleur. La sculpture des bananiers doit également être adaptée à l’atmosphère.

« Si nous organisions une cérémonie estivale, nous devions réaliser cette œuvre d’art rapidement et faire en sorte que la forme soit un peu plus grande pour qu’elle se conserve plus longtemps. Nous pouvons réaliser cette œuvre d’art immédiatement pendant les cérémonies. », dit-il.

M. Vuth ajoute que les habitants de son village ne semblent pas aimer les décorations en plastique ou les photos imprimées, contrairement aux citadins. Les habitants de Peam aiment planter des bananiers et les utilisent pour décorer divers festivals en respectant ainsi les traditions ancestrales des villageois. M. Chea Vuth souhaite que les générations suivantes contribuent à préserver cet art, car il s’agit d’un héritage de longue date.

M. Ky, un autre villageois de Kok Tnaot qui se spécialise dans la sculpture de bananiers depuis plus de 15 ans, confie qu’il a vu un vieux villageois réaliser de splendides sculptures et que cela l'a encouragé à améliorer cette technique.

Les villageois de Peam et de Kork Tnaot dans la région d’Angkor ont bien compris que les sculptures de bananiers laissées par leurs ancêtres pouvaient donner lieu à des idées plus créatives. Actuellement, dans chaque maison des villages de Peam et de Kork Tnaot, de nombreux bananiers sont plantés à chaque endroit pour être utilisés lors de diverses cérémonies.

Article et photos : Yi Sotha — ANA

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page