Siem Reap & Architecture : La maison rurale traditionnelle khmère

Visite d’une maison rurale traditionnelle du Cambodge à Siem Reap...

La maison rurale traditionnelle khmère

À Siem Reap, il est possible de prendre des cours de cuisine au Angkor Palace Resort et Spa situé dans Phum Kruos, au Sangkat Svay Dangkum. Si cette activité est en pause en raison de la crise de fréquentation liée à la pandémie Covid-19, l’hôtel 5 étoiles est resté ouvert et il est possible d’admirer la somptueuse demeure traditionnelle dans laquelle se déroulaient ces cours de cuisine. Si quelques très petites libertés ont été prises au niveau de la décoration de la structure et de l’équipement, cette bâtisse reste néanmoins un exemple superbe d’architecture traditionnelle qu’il est recommandé de visiter.

Quelques généralités sur les maisons rurales

Les maisons rurales traditionnelles du Cambodge sont en principe toujours bâties sur deux étages. La hauteur du bâtiment excède rarement cinq mètres. La structure de base se compose d’une charpente en bois dont le toit est érigé avant la pose des murs de l’étage supérieur.

Murs de l’étage supérieur

Les habitations sont élevées sur des pilotis qui mesurent parfois jusqu’à trois mètres à partir du sol. La structure se compose de pieux en bois régulièrement espacés qui s’étendent du sol aux avant-toits ou au faîte du toit, historiquement appelé charpente de faîtage.

Ainsi, les inondations parfois violentes en province n’affectent pas la pièce principale à l’étage. Cet espace au niveau du sol permet aux paysans de travailler et fournit également un abri ombragé pour le bétail en cas de pluie, mais aussi de forte chaleur.

Les habitations sont élevées sur des pilotis

Une ou deux échelles, rampes ou escaliers en bois permettent d’accéder à l’étage supérieur. Les maisons les plus simples se composent d’une seule grande pièce au premier étage avec un espace cloisonné pour stocker le riz, un espace pour les parents et un autre pour les enfants. Une caractéristique commune à chaque type de maison est un espace de 5 à 10 cm, sur les quatre côtés, entre le haut du mur de l’étage supérieur et le toit. Dans la province de Battambang, la plupart des maisons comportent des espaces ouverts sous le toit. Ils sont appelés Phteah Rông Doeung, ce qui signifie qu’un moulin à riz a été stocké à l’arrière de la maison sous un deuxième auvent.

Pièce principale

Dans la grande pièce principale, la zone d’accueil des visiteurs est définie par quatre piliers centraux. Dans cet espace, il y aura une figure de Bouddha, une télévision et une lumière électrique. L’espace de couchage des parents est situé soit à gauche soit à droite de l’entrée centrale ; des pièces de tissus sont souvent suspendues pour séparer cette zone du reste de la pièce. Au fond de l’étage supérieur, à gauche, se trouve un l’espace pour les filles, tandis que les garçons ont généralement un espace qui leur est réservé sur la droite. Cette disposition peut varier d’une famille à l’autre, mais les enfants sont toujours séparés par sexe et placés à l’arrière de la maison.

D’autres variations de position par rapport à la pièce centrale sont possibles, mais cette configuration simple, avec une figure de Bouddha, une télévision et une lumière, constitue très fréquemment l’espace de vie le plus important. Cette structure de base peut ainsi varier selon le statut social ou les possibilités financières de la famille.

Aération naturelle

Malgré des températures de 36 à 42° et parfois jusqu’à 80 % d’humidité au Cambodge, les maisons rurales khmères sont très aérées, tant au rez-de-chaussée qu’à l’étage supérieur. Malgré l’absence de climatisation, l’environnement reste relativement frais en raison d’une ventilation naturelle. Pourtant, les enregistrements de température et d’humidité montrent que les variations de température des surfaces intérieure et extérieure ne dépassent pas +/ - 1 °C. Une circulation d’air régulière, qui aurait un effet rafraîchissant sur les températures de surface, n’a donc pas lieu. Cependant, l’espace entre le toit et les murs permet à l’air d’entrer et de sortir, empêchant ainsi l’accumulation de chaleur sous le toit

Fonctionnelle

La maison rurale khmère est un parfait exemple d’habitation dont la structure simple remplit ses fonctions principales. En plus d’offrir un espace de vie et de travail, le bâtiment sert d’abri, ce qui est d’une importance vitale dans la vie quotidienne d’une famille dans un cadre rural fortement exposé aux éléments. Pendant la journée, la maison fonctionne comme un « grand parapluie ». Le travail et la vie se déroulent au niveau du rez-de-chaussée en terre battue, là où l’ombre la plus efficace est fournie. Cet espace est également utilisé pour manger et se reposer, ainsi que pour l’artisanat et diverses autres tâches telles que la réparation du matériel agricole. Il est fréquent d’y voir des hamacs accrochés au pilotis et des grandes tables basses en bambou sur lesquels les membres de la famille s’assoient pour manger.

Comme l’espace sous le bâtiment est sec et facilement accessible, certaines zones sont utilisées pour le stockage ; par exemple, les paysans peuvent ramasser et stocker du bois ici jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de construire la prochaine maison pour leurs proches. Les occupants ne restent généralement pas à l’étage pendant la journée ; ils y dorment et regardent la télévision.

Une pièce séparée à côté de l’espace de vie principal, qui se situe souvent une marche plus basse que l’étage supérieur, est réservée à la cuisine. En règle générale, la cuisine est située à l’arrière de la maison, et rattachée au bâtiment principal ; il n’est pas rare qu’il y ait deux entrées dans cette pièce, une depuis l’étage supérieur et une directement depuis le rez-de-chaussée. Parfois, la cuisine se trouve dans un bâtiment séparé près de la maison, tout comme les toilettes.

Murs

Les différences dépendent essentiellement des moyens financiers d’une famille et des matériaux disponibles. Les maisons d’agriculteurs simples ont généralement des murs en nattes de feuilles de palmier, dont la préparation demande beaucoup de travail. Le tapis de feuilles de palmier est fixé directement à la charpente. Dans les maisons plus sophistiquées, des planches de bois sont utilisées pour habiller les murs, alignées horizontalement ou verticalement. Les planches sont assemblées bout à bout ; dans certains cas, les joints sont recouverts d’une bande de bambou.

Texte et photographies : CG

Photo additionnelle : Cam42

Notes : François Tainturier : Architecture en bois du Cambodge. Un héritage en voie de disparition

Grant Ross, Helen et Collins, Darryl Leon Building Cambodia : ‘New Khmer Architecture’1953–1970

1 commentaire
Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma. Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis de Phnom Penh et Siem Reap. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à partir de 3$. Tous les jours de 6h00 à 10h30.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône