Siem Reap : Alliance Française, une rentrée tant attendue

Sagement réunis dans le hall d’accueil, des enfants de tous âges s’avancent peu à peu lorsque leur nom retentit à l’appel. Par petits groupes d’une dizaine d’élèves répartis en fonction de leur niveau, les classes se forment et rejoignent les salles de cours sous le regard attendri des parents présents. En ce lundi 10 janvier, l’Alliance Française de Siem Reap, après un sommeil de 10 mois, reprend son activité.

Gilbert Palaoro, son nouveau directeur, ne cache pas son impatience de mettre un terme à la période sombre de ces derniers mois. Tirant le principal de ses recettes des cours prodigués, l’Alliance Française a durement pâti des restrictions sanitaires imposées par le Covid. Après avoir dû faire face à de nombreuses incertitudes, cette reprise marque le renouveau d’un lieu incontournable de la vie culturelle siemreapoise.

Pour son redémarrage, l’Alliance Française accueille dans ses locaux un total de 76 enfants, qui suivront des sessions d’enseignement de 3 mois coordonnées par Dominique. Mais cette rentrée marque aussi le coup d’envoi d’un partenariat passé avec l’Université d’Angkor. Adeline et Sandrine iront en effet chaque semaine y dispenser des cours de français devant une audience d’élèves infirmiers et sages-femmes.

« Le français est une langue très utilisée dans le milieu médical », fait remarquer Gilbert Palaoro, qui s’était déplacé afin de rencontrer les étudiants inscrits à ce cursus.

« D’autres secteurs, tels que le tourisme, la gastronomie ; le droit ou encore l’archéologie se révèlent aussi porteurs d’un grand nombre d’emplois pour celles et ceux qui maîtrisent cette langue. » Ancien directeur de la fondation « Happy Chandara », cet habitué du Cambodge ne tarit pas de projets quant au futur de l’Alliance Française. « Nous sommes en train d’organiser, pour les prochaines vacances scolaires, des centres de vacances au cours desquels les jeunes pourront mener un très grand nombre d’activités. Inscrits pour 1 ou 2 semaines, ils bénéficieront d’un emploi du temps flexible en fonction de leurs envies, ainsi que d’un encadrement de grande qualité. Des artistes les assisteront dans l’élaboration d’un spectacle et une soirée dansante clôturera leur séjour. »

Comme en période pré-Covid, la culture sera amenée à jouer un grand rôle dans les activités de l’Alliance Française. À terme, les séances de cinéma, les conférences et autres expositions devraient reprendre, même s’il règne encore une certaine expectative.

« Les 3 prochains mois vont se révéler cruciaux pour l’Alliance, confie son directeur. La reprise va devoir s’effectuer progressivement, et, en fonction de sa réussite, nous pourrons alors peu à peu nous lancer dans des projets au long cours. »

Nul doute, selon Gilbert Palaoro, que l’Alliance Française sera amenée à retrouver la place qu’elle occupait avant sa fermeture, celle d’un pôle culturel majeur pour l’apprentissage et le rayonnement de la langue française.


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône