Siem Reap & 14 juillet : La fête nationale enfin de retour

La communauté française de Siem Reap s’est rassemblée afin de célébrer un 14 juillet dont elle avait été privée l’année précédente. Cette soirée a marqué l’occasion, pour la centaine de personnes y ayant participé, de renouer avec un esprit festif qui s’était fortement ralenti suite à la pandémie.

L’école d’hôtellerie et de tourisme Paul Dubrule était en effervescence, en ce samedi 16 juillet, se préparant à accueillir les convives prenant part aux célébrations. Tandis qu’un léger fumet s’échappe des cuisines, les brigades de salle font un ultime briefing et les dernières décorations, tricolores bien entendu, sont mises en place.

Navy, étudiante en première année de tourisme, guide les arrivants dans le dédale des couloirs tout en détaillant scrupuleusement la fonction des salles qui se succèdent. Une fois parvenu à l’autre bout du bâtiment, exclamations et tintements métalliques laissent deviner que les festivités ont bel et bien commencé.

Une ambiance très française

Il est des traditions bien ancrées, pour lesquelles certains ne dérogeraient sous aucun prétexte. C’est ainsi que dès le début de l’après-midi, 20 fervents boulistes se sont affrontés, tirant et pointant en bravant la chaleur. Au fur et à mesure que les équipes engrangeaient les points, la masse des convives grossissait, discussions et retrouvailles se déroulant sur la bande-son résolument française diffusée par les haut-parleurs.

Vers une « nouvelle normalité »

De nombreuses personnalités de la communauté française et francophone étaient présentes. Parmi elles, Fabrice Etienne, Premier Conseiller à l’Ambassade de France, représentait l’ambassadeur empêché pour raison médicale. « En regard de la grave crise sanitaire traversée et des restrictions encore en vigueur il y a peu, la tenue d’une telle soirée semblait inenvisageable il y a à peine quelques mois, a remarqué Mr Etienne. En cela, la gestion de la stratégie vaccinale mise en place par les autorités s’est montrée remarquable, rendant possible non pas un retour à la normale, mais à une “nouvelle normalité” qui dépendra fortement des nouveaux variants. »

Cette amélioration de la situation est espérée par une communauté particulièrement ébranlée par la crise, des pans entiers de secteurs tels que l’hôtellerie, la restauration et le tourisme ayant profondément pâti de la pandémie.

Des tensions internationales qui s’invitent au Cambodge

Fabrice Etienne en a profité pour souligner le soutien apporté par l’ambassade aux 200 familles ayant bénéficié de l’aide exceptionnelle « SOS Covid », tout en reconnaissant que la situation, plus clémente sur le front sanitaire, demeure néanmoins préoccupante pour plusieurs raisons. « Nous ressentons jusqu’ici les conséquences du conflit en Ukraine, qui contribue à faire monter les prix de certaines denrées alimentaires ainsi que des carburants. Les tensions sur les marchés financiers et la parité euro/dollar grèvent le budget des personnes parmi lesquelles les retraités se montrent les plus vulnérables.

Malgré les incertitudes qui occupent les esprits, d’autres nouvelles, cette fois nettement plus positives, sont à souligner. Je pense notamment aux célébrations qui vont ponctuer cette année 2022, qui marquera les 70 ans du lycée René Descartes et les 70 ans des relations diplomatiques entre la France et le Cambodge. Sans omettre les 30 ans de l’Institut français du Cambodge et les 30 ans de l’inscription des temples d’Angkor au patrimoine mondial. Une visite du roi, en présence de la directrice de l’UNESCO Audrey Azoulay, est prévue à Siem Reap en fin d’année. »

Florian Bohême : « Nous ne manquons pas de projets »

Le Conseiller des français de l’étranger Florian Bohême a tenu à saluer le dynamisme de la communauté et a annoncé l'organisation, cette année, d’une nouvelle Semaine Française. L’objectif sera d’attirer encore plus de visiteurs que lors de la précédente édition qui avait, en trois jours, totalisé 4000 entrées.

La consule Sophie Guéguan, qui a tenu une permanence dans l’après-midi, a indiqué la reprise très prochaine des rendez-vous hebdomadaires assurés par Rika Taing, la consule honoraire étant bientôt de retour à Siem Reap.

Tous les intervenants ont remercié chaleureusement la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Cambodge, l’école Paul Dubrule et les différents sponsors qui ont rendu possible la tenue de cette soirée.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône