Santé : Point sur les vaccins en provenance de Chine et peut-être des États-Unis vers le Cambodge

La Chine a vendu et fait don de plus de 16 millions de doses de vaccins COVID-19 au Cambodge jusqu’à présent, mais les États-Unis devraient à présent envoyer un million de doses du vaccin à injection unique de Johnson & Johnson par le biais de COVAX.

Un million de doses supplémentaires de Sinopharm achetées en Chine sont arrivées à l’aéroport de Phnom Penh le 22 juillet
Un million de doses de Sinopharm achetées en Chine sont arrivées à l’aéroport de Phnom Penh le 22 juillet 2021

Un million de doses supplémentaires de Sinopharm achetées en Chine sont arrivées au Cambodge dans la matinée du 22 juillet, ce qui porte à 17 024 000 le nombre total de doses de vaccins chinois livrées.

Ce chiffre comprend 6,2 millions de doses de Sinopharm et 10,5 millions de doses de Sinovac, bien que l’on ne sache pas exactement combien de ces doses sont considérées comme des dons du gouvernement chinois et combien ont été payées par le Cambodge ou combien la Chine les a facturées.

Johnson & Johnson

Youk Sambath, secrétaire d’État au ministère de la Santé, a déclaré que le Cambodge recevrait de nouveau quatre millions de doses de vaccins de la Chine en août 2021, mais n’a pas précisé si le Cambodge paierait ces doses ou quelle marque de vaccin COVID-19 parviendrait dans le pays.

Cette décision intervient alors que les États-Unis semblent prêts à faire don d’un million de doses du vaccin Johnson & Johnson par le biais des structures COVAX, un responsable de l’ambassade américaine a indiqué que les détails de l’accord n’étaient pas encore finalisés.

Contrairement à la majorité des autres vaccins approuvés pour une utilisation d’urgence par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui nécessitent deux doses, le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin COVID-19 à dose unique et les essais cliniques ont suggéré une efficacité de 66,3 %.

Cependant, les données concrètes à grande échelle font largement défaut et des études plus récentes, qui n’ont pas encore été contredites par des scientifiques, suggèrent que le vaccin de Johnson & Johnson offre une protection moindre contre la variante Delta. Le fabricant du vaccin a affirmé qu’il « était efficace à 85 % contre les maladies graves/critiques et a démontré une protection contre l’hospitalisation et le décès », selon les résultats publiés le 1er juillet.

Variante

Si l’accord est conclu, le nombre de vaccins reçus par le Cambodge dans le cadre du programme COVAX de l’OMS s’en trouvera considérablement augmenté. À l’heure actuelle, seulement 324 000 doses d’AstraZaneca ont été livrées par l’Inde dans le cadre du programme COVAX, mais lorsque la variante Delta a ravagé le pays d’Asie du Sud, le gouvernement indien a ordonné une interdiction temporaire des exportations de vaccins. Cette interdiction devait auparavant être supprimée en octobre 2021.

Alors que la variante Delta de COVID-19 a mis fin aux exportations de vaccins indiens et est maintenant devenue la souche dominante au Royaume-Uni — en partie en raison de la nature agressivement transmissible de la variante — le Cambodge n’a enregistré que 75 cas de la variante Delta au 22 juillet, mais l’OMS au Cambodge affirme que la variante Delta ne circule pas localement et que tous les cas connus sont importés.

Statistiques

Le ministère de la Santé a indiqué le 22 juillet que 300 autres cas importés et 511 cas de COVID-19 transmis localement avaient été identifiés dans tout le pays, ce qui porte le nombre total de cas enregistrés à 70 419. Le nombre de décès est passé à 1 118 après que 20 autres personnes aient perdu la vie à la suite du COVID-19, a déclaré le ministère de la Santé, ajoutant que 62 577 personnes se sont rétablies après avoir contracté le virus depuis le début des recensements.

Il reste donc 6 724 cas actifs dans tout le pays, bien qu’un certain nombre de personnes ayant contracté le virus et étant décédées n’aient peut-être pas été officiellement enregistrées comme des décès liés à la maladie.

Mme Or Vandine, porte-parole du ministère de la Santé, a déclaré que la plupart des nouvelles infections se produisent dans les « 3C’s settings » et a mis en garde les Cambodgiens contre la fréquentation de lieux bondés ou fermés, les exhortant à continuer à porter des masques, à pratiquer une bonne hygiène et, si possible, à respecter les mesures de distanciation sociale.

La campagne de vaccination du Cambodge a permis à 6 399 542 personnes de recevoir une dose de vaccin COVID-19 et à 4 253 792 personnes de recevoir les deux doses au 21 juillet.

Phoung Vantha avec l’aimable autorisation de Cambodianess

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône