Santé : Pas de quarantaine pour les arrivants non vaccinés si le test rapide est négatif

Les voyageurs entrant au Cambodge qui n’ont pas reçu de vaccin contre le Covid-19 ne seront plus soumis à une quarantaine si un test rapide administré à l’arrivée se révèle négatif, annonce le ministre de la Santé. Ce changement de règle est effectif à partir du 11 juillet.

Pas de quarantaine pour les arrivants non vaccinés si le test rapide est négatif
Pas de quarantaine pour les arrivants non vaccinés si le test rapide est négatif. Photo Heng Chivoan

Dans un communiqué de presse publié hier, le ministre de la Santé S.E. Mam Bun Heng déclare que les agents de santé administreront les tests rapides à tous les points d’entrée dans le pays, et qu’en cas de résultat négatif, tout voyageur serait libre de poursuivre sa route vers sa destination dans le pays.

En cas de résultat positif, les personnes souffrant de symptômes légers peuvent recevoir un traitement à domicile ou dans tout autre établissement déterminé par le ministère de la Santé. Celles dont l’état est grave doivent recevoir des soins dans des centres de traitement Covid-19 désignés par l’État. Tous les coûts associés au traitement et au logement sont à la charge du patient.

Les visiteurs arrivant au Cambodge qui n’ont pas été entièrement vaccinées doivent payer cinq dollars pour chaque kit de test rapide et « suivre les procédures établies par le ministère de la Santé et le ministère de l’Économie et des Finances », précise le ministre, confirmant que le Premier ministre Hun Sen avait donné son feu vert à ces changements.

Depuis mars, les passagers entrants entièrement vaccinés sont exemptés du test rapide à l’antigène Covid-19 à leur arrivée. Par ailleurs, il est recommandé à toute personne « qui n’a pas pu se faire vacciner — avec les vaccins de base et de rappel — pour des raisons non liées à la santé, de se faire vacciner immédiatement et gratuitement dans un centre de vaccination », ajoute S.E. Bun Heng.

Malgré l’assouplissement des exigences en matière de quarantaine, la ministre exhorte le public à appliquer les mesures préventives standard de Covid-19, telles que les « trois choses à faire et trois choses à ne pas faire ».

Les « trois choses à faire » — également appelées « trois protections » — consistent à porter un masque facial, à se laver fréquemment les mains et à se tenir à une distance de sécurité des autres personnes (généralement définie comme étant de 1,5 m). Les « trois choses à ne pas faire » sont d’éviter les espaces confinés et fermés, de rester à l’écart des lieux bondés et de s’abstenir de contact avec les autres.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône