Santé : Le ministère souhaite renforcer les mesures de prévention face à la menace Omicron

Dans un effort pour contenir la variante Omicron, le ministère de la Santé étudie la possibilité d’exiger une preuve de vaccination de rappel avant d’autoriser l’entrée au Cambodge sans quarantaine.

Une Cambodgienne présentant sa carte de vaccination. AKP
Une Cambodgienne présentant sa carte de vaccination. AKP

Le porte-parole du ministère, Hok Kimcheng, a déclaré hier à la presse locale que le ministère envisageait de mettre en œuvre une condition supplémentaire d’entrée sans quarantaine. Il suggère que tous les arrivants en provenance d’autres pays devraient avoir reçu des rappels dans un délai maximum de six mois à compter du moment où ils ont été vaccinés avec la deuxième dose.

Toutefois, M. Kimcheng a ajouté qu’il sera difficile de mettre en œuvre l’obligation de vaccination dans un avenir proche, car certains pays n’ont pas encore mis en place un régime de rappel.

Parallèlement, la mairie de Phnom Penh a choisi d’imposer des conditions plus strictes à ceux qui souhaitent entrer dans des institutions ou des entreprises publiques ou privées.

Mardi, le gouverneur de la capitale, S.E. Khuong Sreng, a publié une directive exigeant que les personnes présentent leur carte de vaccination avant d’être autorisées à pénétrer dans les locaux.

Le vice-gouverneur Keut Chhe a déclaré hier avoir remarqué que certains habitants ne prenaient pas la peine de porter des masques faciaux ou de respecter les mesures de santé.

Neuf personnes ont été arrêtées et condamnées à une amende de 50 dollars pour ne pas avoir porté de masque ou pour l’avoir mis sous le menton. L’amende maximale est de 250 $.

AKP


Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône