Santé & Covid-19 : Les écoles autorisées à fermer en cas de contamination

Les établissements scolaires sont autorisés à fermer leurs portes pendant au moins une semaine s’il s’avère qu’un élève ou un enseignant a contracté le Covid, a déclaré le ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports dans une instruction datée du 18 février, alors que les veaux cas quotidiens confirmés de Covid-19 continuent d’augmenter.

Ecoliers portant un masque Illustration RP Prod
Écoliers portant un masque Illustration RP Prod

Toutefois, les cours doivent se poursuivre sous un format en ligne avec des vidéos et d’autres matériels d’apprentissage fournis aux élèves, l’auto-apprentissage étant encouragé, a-t-il précisé.

Le ministère de l’Éducation demande aux établissements d’enseignement de suivre les règles pour se protéger du Covid-19 afin de prévenir une épidémie et d’assurer la pérennité de l’enseignement au cours de l’année scolaire.

Le ministère suggère également de diviser les classes plus importantes en équipes, ou de faire en sorte qu’une partie des étudiants participent en ligne :

« Les établissements scolaires doivent trouver un moyen de réduire le nombre d’élèves en classe, afin de maintenir des distances de sécurité et de promouvoir l’hygiène et un bon environnement dans la salle de classe. Ils doivent organiser des programmes d’apprentissage où les enseignants donnent la priorité aux matières principales », a déclaré S.E. Chuon Naron, ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports.

Le ministre a insisté pour que les étudiants et le personnel éducatif se fassent vacciner, et a déclaré que les enseignants devaient suivre le statut vaccinal des étudiants et communiquer les chiffres à la direction de l’établissement.

La direction peut demander aux comités de vaccination locaux — des centres de santé ou des hôpitaux de référence — d’envoyer une équipe pour vacciner les élèves et les enseignants sur place, a-t-il ajouté. Il a également appelé les établissements scolaires ayant des enfants âgés de 3 à 4 ans à encourager leurs parents ou tuteurs à les faire vacciner.

Le 17 février, le comité national de vaccination a annoncé que les enfants âgés de 3 et 4 ans médicalement admissibles pouvaient recevoir deux doses de vaccin à partir du 23 février 2023 — exclusivement avec les vaccins mis au point par les entreprises chinoises Sinovac et Sinopharm.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône