Santé & Covid-19 : Le Premier ministre exhorte la population pour un troisième rappel

Le Premier ministre Hun Sen a rappelé que les célébrations du Nouvel An khmer du 14 au 16 avril — au cours desquelles de grandes foules se sont amusées en suivant assez peu les mesures sanitaires préventives — n’avaient pas provoqué de contagion grâce à l’immunité collective.

Le Premier ministre Hun Sen
Le Premier ministre Hun Sen. Photo AKP

Dans une allocution audio spéciale adressée à la nation à son retour du 4e Sommet de l’eau Asie-Pacifique au Japon le 24 avril, S.E. Hun Sen a déclaré que l’ensemble de la population devait recevoir au moins une troisième dose de vaccin contre le Covid-19, car le gouvernement envisage d’assouplir à nouveau certaines restrictions :

« À ce jour, il n’y a aucun signe de transmission à grande échelle. Après l’annonce de la levée de l’obligation du port du masque pour le public dans quatre provinces, nous envisageons maintenant de le faire dans d’autres provinces afin de réduire l’utilisation des masques et les dépenses induites ».

« Tous les Cambodgiens doivent recevoir au moins trois doses de vaccin. Jusqu’à présent, la troisième dose n’a atteint que huit millions de personnes et plus de six millions doivent encore recevoir un rappel », a-t-il ajouté.

Il a demandé à Or Vandine, porte-parole du ministère de la Santé et responsable du comité national de vaccination contre le Covid-19, d’augmenter les vaccinations de rappel pour les ouvriers d’usine, les vendeurs ambulants et ceux qui sont exposés à un risque de transmission.

« Pendant le Nouvel An khmer, nos concitoyens ont été en contact étroit les uns avec les autres, mais nous n’avons pas enregistré d’augmentation de nouveaux cas. Le ministère de la Santé donnera de nouvelles instructions lorsque la règle du masque obligatoire sera abandonnée », a-t-il précisé.

Il a également demandé à Mme Vandine de se concentrer sur la vaccination des étudiants en installant des sites dans les écoles. Le 23 avril, Mme Vandine a déclaré qu’à l’heure actuelle, la campagne de vaccination ciblait les ouvriers d’usine, les zones urbaines, les marchés et les écoles. Elle a déclaré que le taux de vaccination des élèves — en particulier ceux âgés de 6 à 11 ans — restait encore trop faible.

La représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Cambodge, Li Ailan, a déclaré que les vaccinations n’avaient pas cessé et que la campagne de rappel reprenait son rythme.

« Au nom de l’OMS, nous espérons que tout le monde s’inspirera du modèle réussi du Cambodge, qui montre au monde comment réagir de manière durable au virus », a-t-elle déclaré.

Au 23 avril, le Cambodge avait vacciné 93,04 % de sa population de 16 millions d’habitants. Les troisièmes doses de vaccin ont atteint 8,22 millions de personnes, tandis que les quatrièmes doses s’élèvent à 1,36 million.

Entre-temps, plus d’un million de doses de vaccins AstraZeneca donnés par le gouvernement italien ont atterri à Phnom Penh dans la matinée du 24 avril. Une cérémonie officielle de remise des vaccins présidée par Hun Sen est prévue aujourd’hui.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône