Santé & Covid-19 : Deux nouveaux cas après six semaines d’accalmie au Cambodge

Cas 124

Le ministère de la Santé a annoncé samedi avoir détecté un deuxième nouveau cas de COVID-19. Une nouvelle fois, il s’agit d’infections survenues après des voyages à l’étranger. C’est le deuxième nouveau cas signalé au Cambodge après six semaines sans nouvelle infection dans le pays.

Deux nouveaux cas après six semaines d’accalmie

Le week-end dernier, il n’y avait aucun cas actif dans le pays, après que 122 patients COVID-19 aient été soignés et guéris avec succès de cette maladie infectieuse.

Le nouveau cas est une Cambodgienne de 39 ans originaire de Phnom Penh. Le communiqué du ministère de la Santé a indiqué qu’elle était revenue de New York, une zone à haut risque, le 8 mai après avoir transité par la Corée du Sud. On lui avait conseillé de se mettre en quarantaine lorsqu’elle s’était rendue à l’hôpital de l’amitié khmère soviétique le 12 mai 2020 pour un test alors qu’elle se plaignait de « toux, congestion nasale et gorge sèche ». Selon le communiqué du ministère, le résultat du test s’avérait négatif à l’époque.

La Cambodgienne a ensuite été invitée à se mettre quarantaine pendant 14 jours supplémentaires et a été examinée à nouveau vendredi 22 mai 2020, date à laquelle elle a été testée positive. Elle est en cours de traitement dans un service d’isolement de l’hôpital de l’amitié khmère soviétique de Phnom Penh

Autre cas

Plus tôt cette semaine, un Cambodgien de 26 ans de la province de Kampot a été testé positif à Phnom Penh après avoir pris l’avion depuis les Philippines, via la Corée du Sud. L’homme voyageait avec 62 autres passagers, dont plus de la moitié étaient Cambodgiens. À bord, il y avait également 23 Sud-Coréens, ainsi que des voyageurs japonais, belges, taïwanais et néerlandais. Tous les passagers de ce vol ont également été mis en quarantaine à Phnom Penh.

Le patient est actuellement soigné à l’hôpital de l’amitié khmère soviétique. Le ministère de la Santé a confirmé que tous les passagers avaient été testés pour le COVID-19, et qu’un seul a été déclaré positif.

Ou Vandine, porte-parole du ministère de la Santé, a déclaré à la presse locale que les passagers n’avaient pas de certificats sanitaires prouvant qu’ils étaient exempts de COVID-19. « Ils sont partis avant l’annonce de l’exigence d’un certificat sanitaire », a-t-il déclaré.

Assouplissement sous conditions

Mercredi, le Cambodge a levé son interdiction de voyager aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Iran. Cela s’est produit près de deux mois après que le gouvernement eut imposé ces restrictions. Toutefois, les voyageurs sont tenus de présenter un certificat de santé attestant qu’ils ne sont pas infectés et ce document doit avoir été délivré dans les 72 heures suivant leur arrivée au Cambodge. Enfin, les ressortissants étrangers doivent être couverts à hauteur de 50 000 $ américains en assurance maladie.

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône