S.E. Prak Sokhonn, « l'ASEM constitue le plus grand cadre de coopération internationale hors ONU »

« L’Asia-Europe Meeting — ASEM, un partenariat solide entre l’Asie et l’Europe, est désormais le plus grand cadre de coopération en dehors des Nations unies », a déclaré S.E. Prak Sokhonn, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge, dans son message sur la célébration de la Journée de l’ASEM.

S.E. Prak Sokhonn, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge
S.E. Prak Sokhonn, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge

L’ASEM représente 60 % de la population mondiale, 55 % du commerce mondial, 65 % de l’économie mondiale et 75 % du tourisme mondial, a-t-il souligné, précisant qu’avec une telle contribution, l’ASEM possède un rôle déterminant dans les affaires mondiales, le multilatéralisme étant au cœur de ses préoccupations.

« Alors que cette année marque le 26e anniversaire de l’Asia-Europe Meeting - ASEM, au nom du gouvernement royal du Cambodge, j’ai le plaisir d’adresser mon plus chaleureux message de bonheur, de bonne santé et de rétablissement durable de la pandémie de COVID-19 à tous les partenaires de l’ASEM et aux peuples de nos deux continents ». Depuis sa création en 2016 en Mongolie, nous avons pris l’habitude de choisir le mois de mars pour célébrer la Journée de l’ASEM », a-t-il déclaré.

S.E. Prak Sokhonn a également rappelé le 13e sommet de l’ASEM (ASEM13) accueilli l’année dernière par le Cambodge sous le thème « Renforcer le multilatéralisme pour une croissance partagée » :

« J’ai été heureux de voir les dirigeants de l’ASEM accorder une importance primordiale aux valeurs fondamentales de cette organisation ainsi qu’à leurs engagements à revitaliser le multilatéralisme pour un avenir plus résilient, durable, inclusif et dynamique de la coopération Asie-Europe. L’esprit informel, la flexibilité, le partenariat égalitaire, le consensus et les avantages mutuels ont une fois de plus brillé tout au long du sommet », a-t-il poursuivi.

Selon le ministre, les dirigeants de l’ASEM ont fait preuve d’un engagement sans faille pour relever les défis mondiaux et régionaux, comme en témoignent, entre autres, leurs actions mondiales contre le Covid-19 et le changement climatique, leur engagement à améliorer la santé et la sécurité publiques, l’accent qu’ils mettent sur l’emploi des jeunes et l’autonomisation des femmes, et leur détermination à s’attaquer aux réformes de l’OMC. Plus important encore, ils ont finalement adopté trois documents essentiels, à savoir :

  • (1) la déclaration du président de l’ASEM13 

  • (2) la déclaration de Phnom Penh sur le redressement socio-économique de l’après-COVID-19 

  • (3) la voie à suivre pour la connectivité de l’ASEM

« Ces documents finaux marquent une nouvelle étape historique dans la coopération ASEM et renforcent notre solidarité et notre détermination commune à maintenir et à promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité en Asie et en Europe, ainsi qu’à construire un avenir inclusif, durable et résilient pour nos générations actuelles et futures », a conclu S.E. Prak Sokhonn.

C. Nika — AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône