top of page
Ancre 1

Révéler l'ancien monde khmer : Au-delà d'Angkor, la cartographie de 13 000 temples d'Asie du Sud-est

Allan Lim, passionné du Cambodge, a entrepris un voyage exceptionnel pour rassembler la grandeur de l’Ancien Monde khmer en une seule plateforme complète. Son projet révolutionnaire, « Beyond Angkor », présente une vue panoramique de plus de 13 000 sites historiques disséminés dans toute l’Asie du Sud-Est continentale.

Allan Lim (à gauche), consultant chez Genie Solutions Software dans le Queensland, en Australie, a lancé Beyond Angkor pour mettre en lumière l'impressionnant patrimoine culturel et architectural qui se reflète dans le nombre stupéfiant de temples en Asie du Sud-Est. Photo fournie
Allan Lim (à gauche), consultant chez Genie Solutions Software dans le Queensland, en Australie, a lancé Beyond Angkor pour mettre en lumière l'impressionnant patrimoine culturel et architectural qui se reflète dans le nombre stupéfiant de temples en Asie du Sud-Est. Photo fournie

L’initiative de M. Lim est née d’une lacune qu’il a constatée dans la disponibilité d’une ressource centralisée détaillant les nombreux sites historiques de la région.

Le consultant en installation et en formation de Genie Solutions Software dans le Queensland, en Australie, a lancé Beyond Angkor pour mettre en lumière l’impressionnant patrimoine culturel et architectural qui se reflète dans le nombre stupéfiant de temples en Asie du Sud-Est.

« J’ai créé cette plateforme parce qu’il y avait un manque flagrant de source centralisée pour enregistrer et cartographier tous ces sites historiques », explique M. Lim.

Selon le site web, le Cambodge compte à lui seul 11 591 temples, un hommage à l’ampleur et à la majesté de l’ancienne civilisation khmère.

Beyond Angkor ne se limite pas au Cambodge. La plateforme répertorie également la présence de temples khmers au Laos, en Thaïlande et au Vietnam, soit un total impressionnant de 13 018 sites à ce jour. L’ambitieuse entreprise de M. Lim constitue une ressource unique pour les chercheurs, les historiens et les passionnés captivés par le riche héritage culturel de la région.

« Il existe un nombre incalculable de livres, d’articles, de cartes et de sites web sur le sujet, mais les informations sont dispersées et désorganisées. Beyond Angkor vise à éclairer l’étendue du monde khmer, en exposant tous les sites historiques disséminés dans l’Asie du Sud-Est continentale », affirme M. Lim.

Outre les temples, le site couvre un large éventail de sujets, notamment les villes anciennes, les villages, les musées, les réservoirs et même les sites préhistoriques. Il présente par exemple les peintures rupestres préhistoriques de Laang Komnou et l’énigmatique site de Tuol Boeung Preah.

Page d'accueil du site
Page d'accueil du site

La plateforme encourage la participation de la communauté, en invitant les utilisateurs à apporter leurs connaissances et leurs découvertes à la base de données.

« Le site est nouveau et la majorité du contenu a été fournie par Mark et moi-même. Toutefois, nous encourageons activement les utilisateurs à nous faire part de leurs idées, afin d’enrichir notre base de données », déclare M. Lim.

Le modèle collaboratif garantit l’exactitude des informations tout en ajoutant un sens de l’effort collectif, similaire à l’éthique de Wikipédia. Bien que l’exactitude historique ne puisse jamais être garantie, comme l’a reconnu M. Lim, la majorité des sites répertoriés ont fait l’objet de recherches approfondies et sont connus pour être des sites de temples importants sur le plan historique.

Dans son effort pour rendre l’information aussi complète que possible, M. Lim s’appuie également sur les archives françaises des explorations du début du XXe siècle.

« Nous essayons de fournir autant de détails que possible sur ce que l’on peut trouver sur un site de temple éloigné et, en fonction des sculptures ou des pierres préexistantes, nous le comparons à d’autres sites connus pour déterminer le style artistique possible et le siècle auquel il a été construit », ajoute-t-il.

Au fur et à mesure que la plateforme se développe, la tâche de Lim, qui consiste à gérer le contenu, s’alourdit. Malgré le défi que représente une quantité de travail écrasante, le dévouement de M. Lim est évident, puisqu’il continue d’enrichir la plateforme grâce aux innombrables heures qu’il consacre à la numérisation d’images satellites.

« J’ai identifié environ 5 000 sites non documentés, dont beaucoup présentent des formations paysagères discernables indiquant des sites de temples entourés d’eau », explique Allan Lim.

L’ambitieuse entreprise d’Allan Lim pourrait dévoiler des aspects cachés de la civilisation khmère et dresser un portrait global de l'histoire de l’Asie du Sud-Est. Chaque site ajouté à Beyond Angkor offre de nouvelles perspectives sur le passé de la région.

Prenons par exemple le Prasat Neak Buos, un complexe de temples du VIIIe siècle à Preah Vihear. C’est une fenêtre fascinante sur une époque où cette région était aux avant-postes de l’histoire.

« Le site du temple était parsemé de mines terrestres et est resté inaccessible pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent apprécier la beauté énigmatique du site grâce aux efforts de déminage du département des beaux-arts et de la culture », commente Andy Brouwer, chercheur indépendant.

La richesse de la plateforme Beyond Angkor s’étend également aux sites historiques des pays voisins du Cambodge d’aujourd’hui.

« Notre entreprise n’est pas très contestée, car ces sites sont largement documentés dans des rapports de recherche et des livres », indique M. Lim.

La caractéristique principale de Beyond Angkor est sa carte interactive unique, qui présente l’emplacement des sites historiques par type, état et style artistique.

Comme le souligne M. Lim lui-même, « le point fort de Beyond Angkor est la carte graphique interactive unique qui présente l’emplacement des sites historiques ».

Cependant, le voyage est loin d’être terminé pour Lim et son équipe. La découverte et la vérification constantes de nouveaux sites anciens maintiennent la plateforme dans un état perpétuel d’évolution. Malgré cela, Beyond Angkor s’avère déjà inestimable pour ceux qui cherchent à approfondir le riche patrimoine des anciennes civilisations de l’Asie du Sud-Est.

De nombreux sites répertoriés dans Beyond Angkor peuvent apparaître comme de simples fragments de pierres au milieu des rizières à l’œil non averti. Pourtant, chaque site a le potentiel de dévoiler des aspects de la civilisation khmère qui n’ont pas encore été découverts.

Comme l’explique Allan Lim, « même si nombre de ces sites ne semblent pas remarquables pour la plupart des gens, il est essentiel de les documenter pour retrouver les lieux où se trouvaient autrefois les sites historiques ».

Le projet visionnaire d’Allan Lim, Beyond Angkor, pourrait dévoiler les aspects cachés de la civilisation khmère, créant ainsi un instantané complet de l’héritage historique de l’Asie du Sud-Est. Grâce à ses efforts, l’Ancien Monde du Cambodge continue de vivre et d’intriguer les historiens et les passionnés.

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page