Région : L’ASEAN appelle le Myanmar au dialogue et à la réconciliation

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a appelé toutes les parties concernées au Myanmar à poursuivre « le dialogue, la réconciliation et le retour à une situation normale ».

L’ASEAN appelle le Myanmar au dialogue et à la réconciliation

Dans son communiqué, l’ASEAN déclare :

« Les États membres de l’ASEAN suivent de près l’évolution actuelle dans la République de l’Union du Myanmar. Nous rappelons les buts et les principes consacrés dans la Charte de l’ASEAN, notamment l’adhésion aux principes de la démocratie, de l’État de droit et de la bonne gouvernance, du respect et de la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales. »

« Nous réaffirmons que la stabilité politique dans les États membres de l’ASEAN est essentielle à l’instauration d’une communauté de l’ASEAN pacifique, stable et prospère. Nous encourageons la poursuite du dialogue, la réconciliation et le retour à la normale conformément à la volonté et aux intérêts du peuple du Myanmar. »

Rappelons qu’au matin du 1er février 2021, la conseillère d’État du Myanmar Aung San Suu Kyi et le président U Win Myint ainsi que d’autres hauts officiels du parti au pouvoir ont été arrêtés par l’armée. Le bureau du président du Myanmar a déclaré l’état d’urgence pour un an.

L’ASEAN est composée de dix membres : Brunei Darussalam, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam. Le Brunei Darussalam occupe actuellement la présidence de l’ASEAN, qui tourne chaque année en fonction de l’ordre alphabétique des noms des États membres.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône