top of page
Ancre 1

Projet & Coopération : Le Cambodge s'engage dans la voie des bâtiments à faible émission de carbone

Le projet Asia Low Carbon Buildings Transition (ALCBT) a été officiellement lancé à Phnom Penh le 8 mai 2024, avec l'ambition de réaliser une transition à l'échelle nationale vers des bâtiments à faible émission de carbone, contribuant ainsi de manière significative à la réduction de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du bâtiment au Cambodge.

Phnom Penh. Photo CG
Phnom Penh. Photo CG

Selon le communiqué de l’ambassade d’Allemagne à Phnom Penh, avant la pandémie de COVID-19, l’économie cambodgienne était en pleine transformation, avec un taux de croissance annuel de 7 %, ce qui a entraîné un boom dans l’industrie du bâtiment et de la construction. En 2019, les bâtiments des secteurs résidentiel, commercial et public représentaient 43 % de la consommation totale d’énergie du pays. La demande d’électricité pour tous les secteurs devrait être multipliée par six et atteindre 66 TWh d’ici à 2040 sans efficacité énergétique, par rapport au niveau de référence de 2020. Dans la politique nationale d’efficacité énergétique 2022-2030 (NEEP), le gouvernement a fixé des objectifs nationaux d’économie d’énergie de 19 % de la consommation totale, et de 34 % et 25 % dans les bâtiments résidentiels et commerciaux, respectivement, d’ici à 2030.

S.E. Say Samal, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme et de la construction, souligne :

« Bien que le Cambodge soit relativement novice en matière de concepts de construction écologique, nous sommes conscients de l’opportunité que représentent les économies d’énergie et le respect de l’environnement dans le secteur du bâtiment et de la construction, ce qui pourrait stimuler la croissance du secteur et contribuer à l’engagement du Cambodge à atteindre la neutralité carbone en 2050 dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Ce projet contribuera donc à l’élaboration de l’outil de réduction des émissions de carbone pour soutenir cette vision. »

Ce projet de cinq ans, financé par le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’action climatique (BMWK) dans le cadre de l’Initiative internationale pour le climat (IKI), vise à faciliter la transition vers des bâtiments à faible émission de carbone au Cambodge et dans quatre autres pays d’Asie (Inde, Indonésie, Thaïlande et Vietnam). L’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI) dirige la mise en œuvre du projet ALCBT avec d’autres partenaires du consortium, à savoir l’ASEAN Centre for Energy (ACE), Energy Efficiency Services ltd. (EESL) et HEAT International. Au Cambodge, le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme et de la construction est le partenaire gouvernemental du projet.

« Le secteur de la construction en plein essor au Cambodge, stimulé par une croissance économique stable, contribue de manière significative à la consommation d’électricité et aux émissions de gaz à effet de serre », affirme S.E. Stefan Messerer, ambassadeur d’Allemagne au Cambodge, ajoutant :

« Ce projet financé par l’IKI est une étape cruciale pour aider le Cambodge à exploiter pleinement le potentiel des bâtiments écologiques.»

Dans le cadre de ce projet, GGGI et d’autres partenaires locaux visent à institutionnaliser les mesures de performance à faible émission de carbone, à renforcer les capacités des acteurs du secteur, à établir un lien entre la performance des bâtiments et les options de financement, et à partager les meilleures pratiques afin de promouvoir la reproduction et l’extension des projets.

Mme Helena McLeod, directrice générale adjointe de GGGI, précise :

« GGGI soutient le Cambodge dans sa démarche de croissance verte. Jusqu’à présent, nous avons aidé le gouvernement à mettre en place des pratiques énergétiques durables dans le secteur de l’habillement, la mobilité électrique, la gestion des déchets, ainsi que le financement du carbone. En ce qui concerne la construction écologique, le secteur offre également une situation gagnant-gagnant pour le Cambodge. Le projet ALCBT contribuera à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre et à créer des environnements de vie et de travail plus sains et plus confortables pour les Cambodgiens. »

Le projet vise à contribuer à la réduction directe et indirecte des émissions de gaz à effet de serre de 1,68 million de tCO2eq (pour l’ensemble des pays participant au projet) tout en mobilisant des investissements d’une valeur de 140 millions d’euros (ou 150 millions de dollars américains). Au Cambodge, le projet soutiendra deux recommandations politiques (amélioration du code de la construction et objectifs de réduction des émissions de carbone) qui seront adoptées par le gouvernement et huit entités des secteurs privé et public qui intégreront les outils et les programmes de formation du projet ALCBT.

Commenti


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page