top of page
Ancre 1

Premier ministre & Santé : « Ne laisser aucun Cambodgien sans accès aux soins de santé »

Grandes lignes du discours prononcé par le Premier ministre Hun Manet lors de l’inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH) il y a quelques jours. Un discours en huit points au cours duquel le chef du gouvernement royal insiste sur un accès aux soins généralisé, un secteur de la santé compétitif et une coopération efficace avec le secteur privé.

Premier ministre Hun Manet
Le Premier ministre Hun Manet. Photo pressocm

Ne laisser personne sans accès aux soins de santé

Selon le rapport de S.E. Chheang Ra, ministre de la Santé, l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH) est le plus grand hôpital du Cambodge, avec près de 10 000 lits et un équipement de niveau international. les réalisations d’aujourd’hui contribueront à renforcer la qualité et l’étendue des services de santé ainsi que l’attention du gouvernement royal à la santé publique et au bien-être, conformément à l'objectif :

« Ne laisser personne sans accès aux soins de santé »

Pourquoi avons-nous construit un hôpital aussi grand aujourd'hui ?

L'ancien Premier ministre avait déjà affirmé qu’il souhaitait que cet endroit serve de centre de santé d'urgence lorsque le Covid-19 a éclaté dans la communauté. Lorsque les Cambodgiens ont commencé à s’inquiéter, le gouvernement royal a veillé à protéger et sauver la vie des gens malades et à empêcher la pandémie de se propager, y compris au sein des hôpitaux.

Nous avons été obligés d’installer des sites temporaires un peu partout et avons mis en place des structures d'urgence pour empêcher la pandémie de se propager et nous avons à l'évidence, eu besoin de plus de médecins volontaires.

Personnel de santé lors de l’inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP
Personnel de santé lors de l’inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP

C’est sur la base de ces nécessités que nous avons construit et équipé l'hôpital national Techo Santepheap. Puisque le Covid-19 a presque disparu, quel est le besoin d'un tel établissement ?

Même si le Covid-19 ou une maladie infectieuse a peu de chances de se produire ou si elle se produit ne serait-ce que dans 1 % des cas, nous devons avoir les moyens et l’infrastructure pour protéger la vie des gens parce que celle-ci doit passer en priorité.

TSNH fournit des services multidisciplinaires et permet de prévoir

L’organisation de TSNH est stratégique, peut résoudre de nombreux problèmes de santé et fournit des services multidisciplinaires à la population. Nous avons parlé du besoin de métro, mais les besoins de la population ne concernent pas seulement les infrastructures.

« Le besoin le plus important est la santé. La qualité des soins et la santé sont des exigences.»

Ainsi, la création de ce grand hôpital est effectuée dans l'optique d'une stratégie à long terme pour résoudre les problèmes de croissance démographique et de pandémie.

Un si grand hôpital ici permet de soulager le fardeau des autres hôpitaux de Phnom Penh. Il s’agit de la vision de Samdech Techo Hun Sen. Certains se demandent pourquoi construire un si grand hôpital ? C'est une stratégie à long terme basée sur les expériences que nous avons déjà vécues.

La santé garantit la productivité et la capacité d’apprendre

Les ressources humaines sont un facteur important pour la nation. Elles permettent à la nation de se développer durablement. Cependant, même avec des capacités et des opportunités, mais si la santé n’est pas garantie, que pouvons-nous faire ? la santé est un facteur déterminant. Elle garantit la productivité et la capacité des Cambodgiens à étudier et travailler.

Aujourd’hui, nous lançons le premier programme politique prioritaire du gouvernement royal de la septième législature de l’Assemblée nationale, qui consiste à fournir une couverture sanitaire globale à mesure que notre nation se développe, nous devons assurer un développement équitable, ce qui signifie partager les fruits de la croissance économique.

Personnel de santé lors de l’inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP
Inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP

Pour l’heure, le ministre de la Santé vous a présenté l’historique du fonds d’équité, que nous avons commencé à piloter dans certaines provinces afin d’en tester l’efficacité et la cohérence. Nous continuerons à l’étendre vers la couverture pour plus de nombreux centres de santé et cliniques de référence. Entre 2018 et 2022, plus de 14 millions de personnes ont été soutenues par le fonds d’équité et utilisent ce service.

Les politiques efficaces sont basées sur les réalités, les possibilités, les visions et les expériences

Nous ne nous contentons pas de proposer des politiques. Chaque politique du gouvernement royal n’est pas un simple texte, ni un résultat fourni par Google. Chaque politique reflète la responsabilité du gouvernement royal.

« Un programme politique bien rédigé, mais inapplicable et inefficace n’est pas une bonne politique. Une politique efficace est celle qui est applicable sur le terrain, basée sur les réalités du Cambodge, nos possibilités, notre vision et notre expérience. »

La proclamation du premier programme prioritaire du gouvernement royal pour fournir une couverture de santé globale provient de la consultation des praticiens de toutes les institutions, en particulier des experts du ministère de la Santé. Nous avons deux sous-programmes annoncés aujourd’hui. Le premier consiste à étendre le champ d’application du fonds d’équité en matière de santé aux familles vulnérables et le second concerne le système de sécurité sociale pour les soins de santé volontaires par le biais d’un système de contribution pour plus de trois millions d’affiliés au fonds de protection sociale.

Quelques soient les ressources, le gouvernement royal doit répondre aux besoins vitaux et au bien-être de la population.

Je veux que notre peuple ait plus d’enfants. Notre population n’est que de 17 millions d’habitants. Dans les zones urbaines, le taux de natalité est encore faible, nous avons ainsi un programme sur deux ans qui tient compte de la santé des femmes enceintes et des enfants.

L'annonce officielle de l'extension du Fonds d'équité en matière de santé aux familles vulnérables, ainsi que l'inauguration de l'hôpital national Techo Santepheap, sont des exemples concrets de cette réalité. À l'avenir, je pense que tous les Cambodgiens recevront de bons soins de santé.

Un plan global, des mesures de mise en œuvre et des mécanismes efficaces

TSNH est un hôpital qui joue un rôle important dans l'amélioration de la santé de la population, et en particulier dans la mise en œuvre efficace des politiques que nous avons définies en vue de la réalisation d'une couverture sanitaire globale.

« Pour que ces travaux soient couronnés de succès, il faut un plan global, des mesures de mise en œuvre claires et enfin un mécanisme de mise en œuvre efficace. »

Pour assurer cette mise en œuvre efficace, le gouvernement royal doit définir un certain nombre de mesures clés pour renforcer la mise en œuvre de la stratégie pentagonale, ainsi que le premier programme politique dans le secteur de la santé, qui est de renforcer la base du personnel exécutif, c'est-à-dire renforcer les centres de santé à la base, les centres de santé de référence et l'intégration avec les hôpitaux provinciaux.

La règle clé du secteur de la santé que nous devons promouvoir au cours de ce mandat est de renforcer la capacité à fournir des soins de santé primaires dans les centres de santé et les hôpitaux de référence.

Inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP
Inauguration de l’hôpital national Techo Santepheap (TSNH). Photo AKP

Cela sera possible par le déploiement d'un personnel doté d'éthique et correctement formé, la fourniture adéquate de médicaments et d'équipements- en ce sens, nous devons revoir et réévaluer la distribution de médicaments de qualité pour les patients et améliorer l'infrastructure, encourager l'utilisation des technologies de l'information et de la santé numérique lorsque c'est possible.

Le secteur privé et l'État sont des partenaires

Nous devons établir des partenariats solides entre les secteurs public et privé de la santé afin d'offrir des soins de qualité à tous les secteurs. Bien sûr, l'État a mis en place des programmes pour soutenir la santé de la population, mais cela ne signifie pas que l'État doit jouer un rôle unique dans la fourniture de services.

Dans le domaine de la santé comme dans d'autres secteurs, j'aimerais voir le partenariat entre l'État et le secteur privé se renforcer encore conformément au slogan :

« Ensemble, pensons, agissons et prenons nos responsabilités »

le secteur privé joue un rôle très important dans l'élargissement de la portée des traitements de santé, en particulier pour les Cambodgiens qui vivent dans les zones urbaines.

La sécurité des aliments et des médicaments

La sécurité des aliments et des médicaments est très importante. Personne n'est qu'un simple fournisseur. Ce dernier doit tenir compte du consommateur et lÉtat doit jouer son rôle pour trouver des partenariats et responsabiliser le secteur privé pour qu'il participe à la mise en place des différents comités et associations.

En ce qui concerne la sécurité des aliments et des médicaments, je demande aux institutions concernées, notamment le ministère de l'Intérieur, celui du Commerce, le ministère de la Santé et le département général des douanes et accises, de revoir et d'évaluer les mécanismes existants. Pour que le mécanisme soit efficace, nous devons travailler ensemble.

Enfin, j'aimerais que le secteur privé et les associations jouent un rôle en informant, en guidant, en orientant, en s'entraidant et en s'améliorant eux-mêmes. Si le vendeur du produit est gagnant, le consommateur et l'État le sont aussi.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page