top of page

Phnom Penh : Première pierre pour une nouvelle école professionnelle de tourisme

La cérémonie de pose de la première pierre de la première école professionnelle de tourisme de Phnom Penh a eu lieu la semaine dernière en présence du ministre du Tourisme S.E. Dr Thong Khon de l'ambassadeur de France au Cambodge M. Jacques Pellet et de représentants de l'Agence Française de Développement.

La première école professionnelle de tourisme à Phnom Penh. Photo MoT
La première école professionnelle de tourisme à Phnom Penh. Photo MoT

Selon le ministère, l'école de la capitale sera composée de deux bâtiments de deux et quatre étages, avec des installations spéciales de formation au tourisme et l'équipement nécessaire à un établissement d'enseignement moderne. Une autre école doit être construite dans la province côtière de Preah Sihanouk.

Le ministère a précisé que, bien que l'école puisse accueillir quelque 600 étudiants, elle en recevra environ 300 pour l'année scolaire 2024-2025.

L'école proposera quatre formations professionnelles dans le domaine du tourisme : services d'hôtellerie et d'hébergement, restauration, voyage et services touristiques.

Le porte-parole du ministère, Top Sopheak, a déclaré que « la construction de la première école professionnelle du tourisme revêtait une grande importance dans la formation des ressources humaines et jouait un rôle essentiel pour dynamiser le secteur au Cambodge » :

« Cette école apportera une contribution significative au tourisme, notamment en offrant des opportunités aux jeunes et à la prochaine génération qui souhaitent acquérir des compétences dans ce secteur. »

Chhay Sivlin, présidente de l’Association des agents de voyage du Cambodge, a déclaré à nos partenaires du Post que la création d’écoles professionnelles de tourisme à Phnom Penh et dans la province de Preah Sihanouk représentait une opportunité pour l’ensemble du Cambodge dans ce secteur.

Elle a ajouté que le Cambodge se concentrait sur la construction d’infrastructures ainsi que sur le développement du tourisme et la restauration du tourisme après la crise de Covid-19.

Selon elle, le tourisme est confronté à une pénurie de ressources humaines, car la pandémie a entraîné la fermeture de nombreuses entreprises appartenant à des professionnels du secteur ou les employant, et certains d’entre eux ont quitté leur carrière dans le tourisme pour d’autres industries.

« Après la réouverture du tourisme, on a constaté que seuls 50 % des professionnels du secteur étaient revenus, tandis que les 50 % restants avaient abandonné et étaient partis travailler dans d’autres secteurs », dit-elle, ajoutant :

« La création de cette école professionnelle de tourisme contribuera donc au développement et à la reprise du tourisme, car nous avons complètement rouvert le pays et nous recevons à nouveau progressivement des touristes internationaux. Le nombre de touristes augmente de manière significative, avec davantage de réservations ainsi que de futures demandes de renseignements sur les prix et la disponibilité ».

L’Agence française de développement (AFD) a accordé des prêts d’un montant de 11 millions d’euros pour les projets de construction d’écoles professionnelles à Phnom Penh et dans la province de Preah Sihanouk, et des subventions d’un montant de 1,5 million d’euros pour renforcer le programme de développement des capacités commerciales du secteur.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page