Phnom Penh : Les habitants plutôt satisfaits des services d'enlèvement des ordures

S'il est de bon ton de fustiger le travail difficile des éboueurs, il apparaît tout de même, au terme d'une enquête réalisée avec nos partenaires du Post, que de nombreux habitants de Phnom Penh se déclarent satisfaits du changement de prestataires de services. Aussi, les prestataires ne peuvent pas faire de miracle, la participation des habitants est essentielle.

800 Super-GAEA (Cambodia) Co Ltd
Camion de ramassage de 800 Super-GAEA (Cambodia) Co Ltd. Photographie fournie

Pour les Phnom Penhois, le nouveau système semble avoir encouragé les collecteurs de déchets à prendre plus de responsabilités dans leur travail. La capitale était auparavant desservie par une seule entreprise — Cintri — et il semble que la concurrence entre les trois contractants actuels ait quelque peu amélioré amélioré la qualité du service.

Contexte

Selon Neth Pheaktra, porte-parole du ministère de l’Environnement, le Cambodge produit environ 10 000 tonnes d’ordures par jour, et la quantité de déchets solides augmente de 10 à 15 % par an.

« Sur les déchets que nous produisons, seuls 64 % sont déversés dans des décharges. Les 36 % restants sont jetés dans des lieux publics ou dans les cours d’eau du Royaume. Sensibiliser le public à l’importance d’une élimination correcte des déchets constitue une tâche permanente », explique-t-il, ajoutant :

« Le ministère de l’Environnement a élaboré des programmes visant à soutenir et à encourager les autorités infra-nationales à créer des décharges. Environ 70 % des déchets produits au Cambodge sont organiques. Plus de 20 % sont en plastique, le reste étant constitué d’autres déchets solides. »

Début 2021, trois entreprises de collecte des déchets — Mizuda Sanitation Cambodia Co Ltd, Cintri Cambodia et 800 Super-GAEA (Cambodia) Co Ltd — ont signé des contrats avec l’administration municipale de Phnom Penh et ont commencé à opérer dans leurs zones respectives. Les trois entreprises collectent les déchets dans 14 districts depuis près de deux ans.

  • 800 Super-GAEA (Cambodia) Co Ltd dessert la zone 1 qui compte cinq districts : Tuol Kork, Russey Keo, Sen Sok, Chroy Changva et Prek Pnov.

  • Mizuda s’occupe de desservir la zone 2 : Daun Penh, Prampi Makara, Por Sen Chey, Dangkor et Kambol.

  • Cintri dessert la zone 3 : Chamkarmon, Boeung Keng Kang, Meanchey et Chbar Ampov.

Améliorer

Cependant, les habitants de la capitale affirment que, même si le service s’est amélioré, ils ont quelques suggestions à formuler pour de nouvelles améliorations.

Hiek Chan Sopheap, 42 ans, vendeuse dans le village de Spean Khpos, district de Russey Keo, affirme qu’au départ, la nouvelle entreprise collectait les ordures deux fois par jour. Maintenant, il est plus probable que le camion et ses ouvriers ne passent qu’une fois par jour. Mais, les rues sont toujours plus propres qu’elles ne l’étaient sous l’ancienne entreprise, dit-elle, précisant :

« Par le passé, lorsqu’une seule entreprise, Cintri, était responsable de toute la ville, il arrivait souvent que les éboueurs laissent quelques sacs d’ordures derrière eux, ou que nous ne les voyions pas du tout pendant plusieurs jours. Les nouvelles entreprises sont beaucoup plus efficaces : elles collectent toutes les ordures et sont là quotidiennement ».

Ly Makara, commerçant du village de Chak Chrouk, district de Por Senchey, déclare que Mizuda fournit désormais un service dans son quartier. Depuis que la nouvelle entreprise a commencé à ramasser les ordures, ses voisins et lui se disent ravis de la rapidité et la propreté de leurs opérations. Il les félicite pour leur excellent travail et la fréquence de leurs visites :

« Je veux qu’ils maintiennent le bon niveau de service que nous connaissons actuellement », dit-il.

« Les habitants du district sont très satisfaits. Si je peux formuler une petite critique, c’est que parfois les bacs et les poubelles ne sont pas remis à leur place initiale après le ramassage des ordures. Ceci étant dit, les habitants du quartier sont globalement satisfaits de la propreté des rues », ajoute-t-il.

Muy Kea, une propriétaire de la commune de Phsar Doeum Thkov, dans le district de Chamkar Mon, raconte que sa zone se trouve sous contrat avec Cintri et que peu de choses ont changé, la société collectant ses ordures selon l’ancien horaire, qui semble lui convenir.

« Il n’y a aucune différence : les mêmes camions et les mêmes travailleurs viennent ramasser les ordures devant chez moi. J’espère seulement que nous ne serons pas confrontés à la même situation qu’il y a quelques années. Les travailleurs se sont mis en grève et il n’y a pas eu de collecte des ordures pendant un certain temps. Toute la ville puait les ordures en décomposition », dit-elle.

Pour Christian G. de Sen Sok, expatrié vivant et travaillant dans ce district, l'entreprise 800 Super-GAEA effectue un bon travail et il souligne un aspect essentiel de ce service.

« Les éboueurs font un travail difficile, éprouvant physiquement et il est important de leur rendre la vie un peu moins difficile en triant les déchets et en privilégiant le contact, par un simple bonjour ou un petit geste. »

« Cela peut sembler anondin, mais un petit bonjour, une pourboire, une boisson ou autres peuvent sembler insignifiants mais cela les met un peu plus à l'aise et les rend plus motivés pour proposer un service correct. C'est cela aussi notre contribution, ils ramassent nos rejets, respectons-les un peu », confie-t-il.

Vida, qui possède un salon de beauté dans le district de Meanchey, estime que le service actuel, également assuré par Cintri, est bien meilleur que par le passé. Selon elle, la collecte est régulière et les rues sont propres. Elle a cependant une petite plainte à formuler :

« La seule chose que je n’aime pas, c’est que le camion à ordures laisse échapper de l’eau de son compacteur et je dois arroser la rue devant chez moi. Je ne sais pas s’il existe une solution à ce problème, car cela s’est déjà produit auparavant ».

De l’autre côté du district de Dangkor, Chin Chan Chakrya se dit satisfaite des changements apportés par Mizuda aux services dans sa région. Selon elle, ils collectent les ordures presque tous les jours, de sorte que les déchets ne restent jamais trop longtemps sur place, ce qui permet au quartier de rester attrayant :

« Ils collectent les ordures presque tous les jours, et ramassent tous les déchets qu’ils trouvent. Les camions sont neufs et les travailleurs sont très efficaces. Je suis très satisfaite, et j’espère que cet excellent niveau de service sera maintenu. »

Sa seule préoccupation est le tri des déchets. Elle souhaite faire ce qu’il faut pour l’environnement, alors elle sépare les déchets plastiques et organiques.

« Pourquoi trier les déchets si l’entreprise les collecte tous dans le même camion ? Nous les séparons dans différents sacs, puis l’entreprise les jette tous dans le même compacteur d’ordures du camion. Je pense que certaines personnes ne trient pas leurs déchets à cause de cela », dit-elle.

Pour Laurent B., expatrié vivant à Boeung Keng Kang, le service de ramassage s’est amélioré et les rues sont bien plus propres qu’auparavant. Il estime que, si les entreprises de collecte ont une responsabilité, les citoyens en ont une également, celle de disposer convenablement leurs ordures pour le ramassage :

« Les rues sont plus propres grâce au travail des éboueurs, mais les habitants n’ont pas encore tous les bonnes habitudes, à savoir trier leurs déchets et s’équiper de poubelles. La vue des sacs de plastique à même le trottoir, surtout dans une zone de marché, n’est pas très agréable ni même hygiénique ».

Les mini-décharges sauvages, une mauvaise habitude qui rend le travail es éboueurs difficile
Les mini-décharges sauvages, une mauvaise habitude qui rend le travail es éboueurs difficile

Ces entreprises de collecte ne peuvent pas faire de miracle, il faut un effort commun. Aussi, j’aimerais que les dépotoirs sauvages comme cela arrive dans la ville et ses alentours soient sanctionnés. Cela arrive encore très fréquemment et cela constitue un vrai problème, estime-t-il.

Long Kimmarita & CG

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône