top of page
Ancre 1

Phnom Penh & Initiative : Des vers si redoutés aux joies de l'agriculture

Les vers de terre, humbles invertébrés terrestres appartenant à l'embranchement des annélides, peuvent être considérés comme bien plus que de simples créatures rampantes. Omniprésents dans le monde entier, là où le sol, l'eau et la température le permettent, ces organismes offrent une valeur considérable à l'agriculture, à la fois comme source alternative de protéines dans l'élevage et comme agents vitaux pour la production d'engrais destinés à enrichir les cultures.

La méthode de Kim Nido est unique : il nourrit ses vers de terre avec des déchets végétaux transformés en compost plutôt qu'avec du fumier animal. Photo fournie
La méthode de Kim Nido est unique : il nourrit ses vers de terre avec des déchets végétaux transformés en compost plutôt qu'avec du fumier animal. Photo fournie

Au cœur de Phnom Penh, Kim Nido, fondateur de Twin Agri Tech, a rapidement cherché à exploiter ce potentiel sous-estimé. Son entreprise utilise des vers de terre pour la production d’engrais organique, avec deux objectifs : approvisionner le secteur agricole en engrais organiques et réduire les déchets de cuisine des marchés locaux.

Élevé dans une lignée de fabricants de compost, Nido s’est inspiré de son grand-père et de son père, fusionnant la sagesse traditionnelle avec les besoins contemporains.

« En élevant des vers de terre, nous voulons enrichir nos terres agricoles avec des éléments naturels, au lieu de dépendre d’engrais chimiques », dit-il, expliquant sa contribution à la lutte contre les déchets et les mauvaises odeurs.

Son ambition s’est cristallisée à la suite d’une visite à Singapour, où il a découvert que même un pays à l’agriculture minimale pouvait produire de grandes quantités de compost.

« Je suis resté perplexe devant leur capacité à produire du compost malgré l’absence d’agriculture. C’est alors que j’ai décidé d’en faire autant chez moi, au Cambodge, un pays agricole », explique M. Nido.

Officiellement enregistrée en 2013, l’entreprise de Nido n’a pas été créée seulement pour générer des revenus, mais aussi pour sensibiliser les citadins à la valeur des déchets organiques. Au fil du temps, M. Nido a également compris l’importance d’un modèle financier durable pour faire fonctionner son projet.

Son entreprise d’élevage de vers de terre est aujourd’hui solide, après une décennie, avec un site de production et une salle d’exposition au marché Boeung Baitong, dans la commune de Phnom Penh Thmei, dans le district de Sen Sok.

Sa méthode est unique : il nourrit ses vers de terre avec des déchets végétaux transformés en compost plutôt qu’avec du fumier animal. Il modifie la nourriture en fonction de l’état de santé, des conditions météorologiques et des nuisances sonores.

« Élever des vers de terre n’est pas difficile, mais collecter des déchets végétaux au marché l’est beaucoup plus», avoue Nido.

Néanmoins, avec de la patience et de l’expérience, Nido a réussi à surmonter ces difficultés initiales. La production de l’engrais organique prend environ 30 à 45 jours, pendant lesquels les déchets sont décomposés, un insecticide est appliqué et les vers de terre sont nourris. Cet engrais s’applique à tous les types de cultures et de sols.

En ce qui concerne le modèle d’entreprise, M. Nido explique : « Nous distribuons nos produits dans tout le pays, Mais pas à l’étranger :

« Nous distribuons dans tout le pays, non pas en tant que dépôt, mais au détail. Nous produisons en moyenne 300 à 400 tonnes par mois, en proposant trois types de composts de vers de terre, dont le prix varie entre 135 et 350 dollars la tonne ».

La quête de Nido incarne un potentiel inattendu qui repose sous la surface, qui dépend du modeste ver de terre, et témoigne d’une convergence remarquable entre la nature et l’innovation.

Srun Serey Vathanak avec notre partenaire The Phnom Penh Post


1件のコメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
yalie c
yalie c
2023年7月13日

Bravo 👏

いいね!

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page