Phnom Penh : Exposition multimédias - débat sur la remise en question identitaire

Pouvons-nous remettre en question notre propre identité ? Tel sera le thème de l'exposition proposée par Metaestetica Lab à Royal Train Square à partir du 22 octobre 2022.

Réunissant quelques-uns des meilleurs talents de la scène artistique locale, cette exposition d’art multimédia, proposant également des conférences, soulèvera plusieurs questions liées à l’identité telles :

  • Parler d’identité signifie-t-il toujours identifier une ou plusieurs caractéristiques cohérentes qui distinguent une personne ou un groupe de personnes ?

  • Peut-on parler d’identité en termes d’incohérence ?

  • Peut-on parler d’identité en remettant en question toutes les connotations qui tendent à nous identifier ?

  • Pouvons-nous être constamment inconsistants ?

Selon les organisateurs, si l’art contemporain a un rôle à jouer aujourd’hui, c’est peut-être précisément pour nous permettre de poser ces questions. L’art peut redéfinir nos propres hypothèses, en proposant parfois de nouvelles significations, en les renversant parfois, en créant de nouvelles synthèses :

« Nous souhaitons vous emmener dans un voyage à travers nos propositions esthétiques en défiant ceux qui pensent de manière simpliste nous inclure ou nous conclure, en d’autres termes nous identifier. »

« Nous entendons ici mener une réflexion personnelle sur nos propres œuvres, en vous offrant la possibilité de coexister avec une condition permanente d’entités-ID simultanées comme perspective sur l’identité de chacun. Le cri troublant peint par Tor Vutha viendra bousculer ce travail collectif et multivoque. Nous serons acteurs de nous-mêmes dans les cadres vides et les miroirs installés pour la performance de Vannak Khun. Nous serons capturés par les métamorphoses créées dans les prises de vue de Tytaart. Nous dériverons dans l’altérité des constructions éthérées d’Érick Gonzalez. Nous nous dissoudrons finalement dans les processus de composition conçus par Carlo Santoro avec Robit Pen et l’Institut des textiles traditionnels khmers ».

 

Avec le soutien de : Royal Train Square et Metaestetica Lab

Un remerciement spécial l’Institut des Textiles Traditionnels Khmers et l’Atelier d’Érick Gonzalez

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône